Accueil / Overwatch / L’histoire d’Overwatch

L’histoire d’Overwatch

overwatch

Découvrez toute l’histoire d’Overwatch !

A voir aussi : Overwatch – Les différentes organisations

Pour un FPS sans campagne solo, Overwatch propose un lore bien fourni ! Blizzard a développé un univers riche autour de ses personnages et de leurs objectifs. Mais d’où vient l’organisation Overwatch ? Quel a été son impact sur la planète et quelle est la Crise des Omniaques dont parlent nos héros ?

Découvrez l’histoire d’Overwatch, de sa création à sa chute, jusqu’au Rappel lancé par le gorille Winston.

overwatch séparation

L’ÂGE D’OR

L’univers d’Overwatch se déroule dans Image7une société futuriste. L’humanité connaît une période de prospérité, avec de nombreuses avancées technologiques dont la plus grande est la création des Omniaques. Il s’agit de robots assemblés par des Intelligences Artificielles dans des centres appelés des Omniums. Ces Omniaques avaient pour but de fournir de la main d’œuvre sur Terre et de créer une égalité économique mondiale.

Le territoire des hommes s’étendait au delà des limites terrestres, notamment sur la Lune au sein de la colonie Horizon où des scientifiques menaient des expérimentations avec des singes doués d’une grande intelligence. Par exemple, un jeune gorille bien curieux évoluait en binôme avec un dénommé Dr Harold Winston (voir court-métrage de Winston).

overwatch séparation

CRISE DES OMNIAQUES ET CRÉATION D’OVERWATCH

Malheureusement et sans raison connue, tout partit de travers. Dans la colonie Horizon, certains gorilles se rebellèrent et tuèrent tous les scientifiques. Sur Terre, les IA des Omniums se mirent à construire des Omniaques militaires afin de détruire l’humanité.

Alors que les différents gouvernements tentaient, en vain, de venir à bout des Omniums, l’ONU décida de mettre sur pied une équipe spéciale d’intervention pour les anéantir. Elle réunit donc les meilleurs et les plus brillants combattants du monde et baptisa cette unité OVERWATCH !

Cette toute première escouade était constituée de 5 héros :

overwatch

Vétéran respecté et endurci, Gabriel Reyes avait grandi dans un tout autre univers que l’Indiana rustique de Jack Morrison. Il était issu du melting-pot urbain de Los Angeles. Malgré leurs différences, les deux soldats se lièrent d’amitié. Et leur décision de rejoindre Overwatch ensemble allait changer le monde, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Pendant de nombreuses années, le monde, avec l’aide d’Overwatch, combattu les Omniaques et les Omniums dans un conflit qui allait, par la suite, être connu sous le nom de : Crise des Omniaques.

Durant ce conflit, la planète entière fut bouleversée. Par exemple, toute la population indienne fut touchée, l’Australie et la Sibérie furent ravagées.

La Corée du Sud fut attaquée par une colossale monstruosité Omniaque provenant des profondeurs de la mer de Chine. Cet énorme assemblage malhabile infligeait des dégâts catastrophiques aux cités côtières avant d’être repoussée sous les eaux.

Suite à cet évènement, le gouvernement sud-coréen développa une unité de drones blindés, MEKA, pour protéger les environnements urbains. A intervalles réguliers, la monstruosité émergeait pour attaquer la Corée du Sud et ses voisins. L’Omniaque apprenait de ces affrontements et se reconfigurait au fil des combats, pour réapparaître sous une nouvelle forme avec des armes et des capacités différentes. Chaque attaque se terminait par un match nul, la monstruosité était vaincue mais non détruite. L’Omniaque continuant à s’adapter, il finit par détruire le réseau de contrôle des drones MEKA.

Malgré l’adversité, les forces armées remportèrent de nombreuses batailles, comme par exemple en Russie où tous les Omniums furent fermés.

Ce chaos engendra de lourdes pertes des deux côtés, mais grâce en grande partie à Overwatch, les humains finirent par remporter cette guerre contre les Omniums !

overwatch séparation

LA PAIX

Après la crise des Omniums, Overwatch connut une ascension fulgurante. De nouveaux fonds et des ressources renouvelées octroyèrent une nouvelle influence à cette organisation désormais publique. Le monde éleva les agents d’Overwatch au rang de héros, ce fut la période appelée : la Génération Overwatch !
Aucun n’égalait Jack Morrison. Il devint le visage d’Overwatch, un symbole d’espoir et de promesses, des rues pavées de King’s Row aux marchés nocturnes étouffants de Bangkok.

overwatch
Jack Morrison

Le commandant des opérations Morrison voulait un avenir brillant pour l’humanité. Sous son autorité, Overwatch servit de force mondiale de maintien de la paix et fut un moteur d’innovation, grâce à des avancées scientifiques dans des domaines aussi variés que l’exploration spatiale ou la recherche médicale.

Cette faste période pour Overwatch inspira d’ailleurs la fille d’Ana Amari, Pharah, à rejoindre l’armée égyptienne pour elle aussi, devenir une héroïne à sa façon.

Les Omniaques ayant survécu n’étaient pas du tout considérés comme les égaux de l’homme. Cependant un groupe rebelle de moines Omniaques fut autorisé à s’installer sans surveillance humaine au fin fond de l’Himalaya. Il s’agissait de l’ordre des Shambali, dont Zenyatta faisait partie. Avec à sa tête Tekhartha Mondatta, ce groupe prêchait l’idée de l’égalité spirituelle entre les Humains et les Omniaques. « Humains. Machines. Nous ne sommes qu’un dans l’Iris. » disait Mondatta. Ces moines avaient pour espoir de guérir les blessures entre les Omniaques et leurs créateurs afin que la paix soit maintenue et que les tensions soient effacées.

La ville africaine de Numbani devint le centre de coopération Humains-Omniaques.

Alors que l’envergure d’Overwatch s’étendait, Morrison restait dévoué aux personnes qui l’entouraient. Il forma de nouveaux agents, leur inculquant les nobles idéaux et objectifs d’Overwatch.

  • le docteur Angela Zeigler, une nano-biologiste et experte médicale suisse qui était en désaccord avec la position militariste d’Overwatch
  • Winston, un gorille hyper-intelligent ayant échappé à une insurrection sur la colonie lunaire Horizon
  • Lena Oxton, une pilote britannique dont la vie avait été chamboulée à cause d’un accident subit dans un plan prototype de téléportation
  • Genji Shimada, l’héritier d’un empire criminel japonais qui, après avoir été presque battu à mort par son frère, revint en tant que cyborg
  • Mei-ling Zhou, une climatologue chinoise cherchant à comprendre les problèmes de ressources et environnementaux du monde
  • Jesse McCree, un ancien criminel américain qui sera plus tard re-dirigé vers Blackwatch après s’être fait capturé pendant une arnaque d’Overwatch
  • Zenyatta, un moine de l’ordre des Shambali

« Moi-même, j’avais des doutes quant au succès d’Overwatch« , déclara Gabrielle Adawe, sous-secrétaire général des Nations Unies et l’une des fondatrices d’Overwatch, peu après la fin de la crise des Omniums. « Mais Morrison n’a jamais perdu espoir. Et il n’a pas seulement comblé nos attentes, il les a vraiment dépassées. »

L’ONU récompensa Morrison pour ses contributions en faisant de lui le premier commandant officiel d’Overwatch. Reyes fut plus ou moins oublié dans le processus, et cela créa un profond désaccord entre les deux hommes, ce qui allait avoir de lourdes conséquences.

Par la suite, Reyes se vit confier Blackwatch, la branche secrète d’Overwatch.

En Australie, le gouvernement ré-ouvrit les Omniums du pays et les confia aux Omniaques restants, dans l’espoir, ici aussi, de maintenir la paix. Cependant, cette décision dérangea et radicalisa les autochtones qui finirent par former l’organisation du Front de Libération Australien (le FLA), luttant férocement contre leurs voisins Omniaques !

Au Japon, la famille criminelle Shimada vécut un retournement : Hanzo Shimada abandonna son clan après avoir reçu – et exécuté – l’ordre de tuer son frère Genji. Mais plus tard, Hanzo apprendra que son frère Genji avait survécu et était devenu un agent d’Overwatch !

En Inde, les architectes de la Vishkar Corporation, dont Symmetra, reconstruisirent de nombreuses villes auto-suffisantes, telles qu’Utopea, en utilisant uniquement les technologies photoformées dont ils avaient le secret. La compagnie envoya d’ailleurs ses architectes un peu partout dans le monde pour aider à sa reconstruction.

Overwatch

overwatch séparation

LE DÉCLIN

Morrison et ses associés inaugurèrent une ère de paix et de prospérité sans précédent, mais cela n’allait malheureusement pas durer.
Vingt ans après avoir mis fin à la crise des Omniums et sauvé l’humanité, Overwatch fut mise à genoux par une série d’allégations choquantes : négligences ayant abouti à l’échec de missions de premier plan, corruption et mauvaise gestion, prolifération des armes, et violations des droits humains, entre autres accusations.

overwatch

Un comité de l’ONU formé pour l’occasion entama une longue investigation secrète concernant ces accusations. L’enquête finit par mener à la dissolution d’Overwatch, et ses agents autrefois adulés devinrent l’objet de la dérision et de la suspicion des médias.

Les gouvernements créèrent alors l’acte PETRA déclarant toutes activités d’Overwatch illégales !

Overwatch_histoire_03

Mais avant même d’en arriver là, une autre tragédie annonciatrice de la fin d’Overwatch fit trembler l’organisation déjà troublée.

Alors que l’enquête de l’ONU était en cours, le quartier général suisse d’Overwatch fut détruit dans ce qui semblait n’être « qu’un accident ». Parmi les victimes on comptait Morrison et Reyes.

Overwatch

La version officielle de l’ONU avait toujours maintenu qu’aucun acte criminel n’était à l’origine de cet évènement. Toutefois, des documents classés secrets de l’ONU dépeignèrent un tout autre tableau :

« Après la promotion de Morrison au rang de Commandant des opérations, sa relation avec Reyes a changé. Les tensions ont augmenté avec le temps. J’ai tenté d’arranger les choses. Nous avons tous tenté de calmer les esprits. Mais parfois, quand les liens les plus forts se brisent, tout ce qu’il reste à faire, c’est prier pour ne pas être pris entre deux feux. »

Ces documents faisait état d’une rébellion qui avait déchiré le groupe de l’intérieur. D’un côté Morrison, déterminé à maintenir l’unité dans ce qui restait d’Overwatch. De l’autre Reyes, dont les projets sont toujours inconnus à ce jour. Un conflit éclata entre ces hommes, au cœur de la base d’Overwatch, au point de déclencher une terrible explosion qui détruisit le centre et fit partir en fumée les rêves d’une génération entière.
Les dossiers des Nations Unies dévoilèrent même un fait encore plus troublant : le corps de Morrison n’aurait jamais été retrouvé.

Lors de la messe d’enterrement de Morrison, Reinhardt Wilhelm, l’un des membres originaux du groupe, déclara :

« Il était dévoué corps et âme à Overwatch. Il était notre boussole morale. Notre inspiration. Notre ami. »

Cependant, après le décès de Morrison, un nouveau protagoniste fit son apparition. En effet, un justicier masqué, que les autorités surnommèrent « Soldat 76« , devint le principal suspect dans une série de cambriolages et d’attaques de premier plan. Outre le bombardement d’institutions financières et de bureaux gouvernementaux américains, l’individu était entré par effraction dans plusieurs anciennes bases d’Overwatch. Ce fameux Soldat 76 y avait dérobé de précieuses technologies sur ces sites, dont des armes expérimentales, provoquant ainsi des dégâts inestimables !

Les dirigeants de l’ONU se refusèrent à tout commentaire sur l’identité du Soldat 76. Toutefois, les membres de la sécurité présents lors des attaques décrivirent l’assaillant comme une personne habituée des tactiques des commandos. Les vidéos des caméras de surveillance montrèrent d’ailleurs le Soldat 76 en train d’accomplir des exploits surhumains en termes de force et d’endurance. L’expert médico-légal Amir Nejad, en analysant ces images, détermina que le Soldat 76 faisait précisément la même taille et la même corpulence que Jack Morrison lors de sa dernière apparition en public.
Mais si le Soldat 76 n’est autre que Morrison, quel est son but ? Est-il en croisade pour venger la chute d’Overwatch et restaurer son nom ? Tente-t-il de dévoiler une vaste conspiration qui vise à discréditer et à détruire Overwatch ? Où n’est-il plus qu’un soldat amer qui se raccroche à sa gloire perdue en se plongeant dans une guerre fantôme dont il est le seul protagoniste ?

Ailleurs dans le monde, des conflits continuèrent d’éclater.

La Vishkar Corporation par exemple, imposa petit à petit ses lois strictes et ses décrets totalitaires sur les populations qu’elle aidait dans le but de créer – selon elle – des sociétés plus sûres. Certains des employés remirent en question ses agissements, comme Satya Vaswani (Symmetra). Dans une favela de Rio de Janeiro où Vishkar imposait une véritable tyrannie, cette pratique causa une révolte, menée par le DJ Lúcio Correia Dos Santos. Son nom fut célébré et il devint un célèbre combattant de la liberté en une seule nuit.

En Russie, l’Omnium sibérien se réactiva et replongea le pays dans la guerre, forçant l’ancienne athlète Aleksandra Zaryanova à devenir un symbole national venant au secours de son peuple !

En Antarctique, les recherches de Mei dans l’un des éco-observatoires d’Overwatch furent sabotées par une force inconnue et suite à une tempête polaire, elle fut forcée de se plonger en cryostase pendant plusieurs années.

En Australie, le Front de Libération Australien réussit à détruire l’Omnium australien, causant une explosion nucléaire qui ruina l’arrière-pays. Les survivants australiens, qui se faisaient appeler les Junkers, transformèrent cette partie du pays en une société coupe-gorge dans laquelle seuls les plus forts purent survivre !

En France, l’agent d’Overwatch Gérard Lacroix fut assassiné par sa femme Amélie qui avait été reprogrammée en tant qu’agent dormant de La Griffe. Elle devint ainsi la talentueuse assassine Fatale.

En Corée du Sud, dans une recherche désespérée de candidats adaptés à son programme de MEKA, le gouvernement se tourna vers les joueurs professionnels du pays, qui possédaient les réflexes et l’instinct nécessaire pour faire fonctionner les systèmes d’armes avancées des mécas. Les plus grandes stars furent enrôlées, y compris la championne du monde en titre, Hana « D.Va » Song. Réputée pour ses compétences sans pareil, D.Va était une compétitrice enragée qui jouait pour gagner, à n’importe quel prix, et elle avait la réputation bien méritée de se montrer impitoyable envers ses adversaires.

Les anciens agents avaient déjà repris leur vie chacun de leur côté. Beaucoup étaient devenus mercenaires, comme McCree. D’autres avaient continué à jouer aux héros, comme Ange et Reinhardt qui persistaient à venir en aide à la population. D’autres encore, comme Winston, étaient restés dans leur coin en attendant le retour des héros, pendant qu’un robot prénommé Bastion était été réactivé et se baladait tranquillement dans la nature (voir son court-métrage).

overwatch séparation

LE RAPPEL

Le chaos général régnait dans le monde !

Les deux junkers australiens Mako Rutledge (Chopper) et Jamison Fawkes (Chacal) se faisaient une tournée du crime autour du monde.

Gabriel Reyes, quant à lui, devint l’assassin Faucheur et rejoignit l’organisation criminelle La Griffe. Son but était de trouver et tuer tous les anciens agents d’Overwatch.
Pendant son attaque de l’ancienne base de l’Observatoire de Gibraltar, c’est l’ancien agent Winston qui arrêta de justesse le raid de Faucheur et l’empêcha de voler les données de tous les anciens agents ! (voir le court métrage sur Winston).

Image8

Fatale quant à elle, rempli son contrat et assassina le chef des Shambali Tekhartha Mondatta, malgré l’intervention de l’anglaise Tracer. (voir le court métrage En Vie)
Par la suite, Fatale s’associera à Faucheur pour tenter de voler une arme s’appelant Doomfist, heureusement le gorille Winston et Tracer arriveront à les repousser ! (voir la première bande-annonce)

Le monde avait de nouveau besoin de héros !

C’est Winston qui, contre la loi, décida de procéder au rappel des agents d’Overwatch !

Retrouvez toutes nos infos sur Overwatch ici.

A propos de Ana

Regardez aussi

overwatch court metrage DVA

Overwatch : L’histoire de D.Va avec le court-métrage  » Sous les feux de la rampe »

D.Va sous les feux de la rampe dans le dernier court-métrage d’Overwatch. A voir aussi …

error: Alert: Content is protected !!