Accueil / ARCHIVES Actualité 2015-2021 / Fear The Walking Dead : Cobalt [1×05]

Fear The Walking Dead : Cobalt [1×05]

Réalisé par Kari Skogland, “Cobalt” emmène le téléspectateur dans une ambiance lugubre où les infectés ne sont pas l’unique menace pour les survivants.

La survie. Un mot qui prend tout son sens dans ce cinquième volet de la première saison de Fear The Walking Dead où l’expression “chacun pour soi” est de mise. Ce nouvel épisode reste dans la continuité des précédents. La tension et la peur sont toujours des thèmes prédominants et intéressants. Alors que les héros cherchent à retrouver leurs proches, l’armée déploie l’opération Cobalt. Kari Skogland peint un monde sombrant petit à petit dans le chaos. Les zombies ne représentent pas l’unique danger pour les vivants mais bien eux-mêmes. Confinés dans une prison, Nick et Strand, un bluffeur charismatique joué par Colman Domingo, emmènent le public dans une tension d’attente. Qu’arrive-t-il aux gens que les militaires emmènent ? Soignent-ils vraiment les blessés ou sont-ils une immense expérience ?

copyright - AMC

Encore une fois, dans tout ce carnage, Daniel Salazar tire son épingle du jeu et joue le rôle d’initiateur auprès de Maddie qui comprend qu’elle devra faire des choses horribles pour protéger sa famille. En revenant dans un moment de son passé, Daniel dessine l’horreur de la guerre et ce qu’il doit être fait pour rester en vie. La torture n’est pas chose anodine et pourtant il fait ce qui est nécessaire afin d’obtenir des informations.

L’opération Cobalt est sans aucun doute l’une des intrigues les plus intéressantes de l’épisode. Jouant toujours sur le thème de l’impuissance face à la montée des morts-vivants, Fear The Walking Dead continue de représenter la chute de l’Armée et du gouvernement face à ce danger. En attendant, les soldats comptent le nombre de mangeurs de cerveaux afin de garder le moral et dévoilent ce qu’est cette mystérieuse opération : évacuer la ville.

copyright - AMC

L’hôpital devient le dessin de la mort et la peur de ce qu’elle encourt. Les médecins tentent de garder en vie les patients mais laissent les mordus à leur propre sort. Parce qu’ils sont mourants, le public, bien que frustré par le manque d’action, s’attend à une future attaque des zombies et voient en l’hopital, lieu de soin et de repos, un endroit devenu dangereux.

L’un des gros points faibles de ce volet est sans aucun doute l’intrigue autour d’Alicia. Chris, servant de faire-valoir à une possible histoire d’amour entre la jeune fille et lui ne sert malheureusement pas à grand chose. Alicia continue sa plongée dans la dépression et ne parvient pas à faire le deuil d’une vie qu’elle voulait fuir. L’absence d’émotion face à l’enlèvement de son frère est redoutable pour elle, la rendant particulièrement froide et pas si attachante que ça. Enfin, le nombre de clichés et de parlottes alourdissent la réalisation. Alors que certains personnages se noient dans leur passivité, Moyers s’enfonce dans son arrogance et Daniel se perd dans de trop nombreux monologues. De même pour Travis toujours aussi inactif face à une situation périlleuse. Heureusement, d’autres protagonistes se montrent plus palpitants. Bloquée à l’hôpital, Liza cherche Griselda et Nick et se confronte à la réalité des évènements. Néanmoins, cette intrigue aurait mérité d’être plus approfondie. Maddie continue dans sa lancée et montre tout son sang froid devant les choix de Daniel. Strand est peut-être celui qui pourrait se révéler. Charismatique, séduisant et réaliste, il semble avoir un plan afin de s’enfuir, offrant alors aux fans le peu de curiosité qui lui reste pour regarder le season finale.

[taq_review]

A propos de NEXTSTAGE

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.