#PGW2015 – Dreams : Quand la création et le jeu fusionnent

Après Tearaway et Little Big Planet, le studio Media Molecule profite de la Paris Games Week 2015 pour nous en apprendre davantage sur DREAMS.

Annoncé en juin dernier lors de l’E3 2015, Dreams est un titre d’aventure reposant sur l’imagination de la communauté.

Alex Evans (Directeur Technique) et Mark Healey (Directeur Créatif) nous expliquent un peu plus le principe du titre, qui même pour eux, reste soi-disant nébuleux, puisqu’ils ne savent pas ce que vont faire les joueurs.

Contrairement à LittleBigPlanet dans lequel la partie création et la partie jeu étaient séparées, ici ces deux parties sont rassemblées, on joue et on crée en même temps.

Dans Dreams, le joueur utilise une petite boule surnommé “Imp”, entièrement customisable, dont il pourra d’ailleurs changer l’expression en dessinant des sourcils et une bouche sur le pavé tactile de la manette, comme dans Tearaway Unfolded. Puis avec cette petite boule, il parcourra des niveaux créés par d’autres joueurs ou par Media Molecule.

Dans la vidéo par exemple, nous suivons le joueur arrivant dans un niveau où il existe déjà quelques arbres et un personnage à la tête d’ours en peluche nommée Francès. Le joueur ayant la capacité de posséder chaque personnage d’un monde en le fusionnant avec son Imp, il prend le contrôle de Francès et parcours le niveau avant d’y ajouter sa touche personnelle : de nouveaux arbres et une maison. En entrant dans cette maison, il arrive dans un nouveau niveau, créé par un autre joueur. Il continue ainsi son exploration.

Une fenêtre, une porte, un passage sous l’eau, ou dans un plafond vous permettra de passer dans un autre niveau. Par exemple, si vous arrivez dans le jeu et commencez dans un niveau de course automobile, et bien il se peut que vous trouviez une aventure sous marine avec des requins sous un pont d’un circuit par exemple. Et à partir de là, vous pouvez soit jouer, soit continuer à créer cette aventure sous-marine, ou changer le circuit etc.

Certains joueurs pourront même, s’ils le désirent, n’utiliser que l’outil de création de sculpture, utilisant plusieurs milliards de Voxels (Volumetric Pixels), puisque leurs créations pourront ensuite être envoyées vers une imprimante 3D et devenir réelles.

Les joueurs pourront soit créer un monde / objet / personnage à partir de zéro, soit utiliser ceux pré-existants afin de les personnaliser.

A la fin de la vidéo, nous sommes dans un niveau appelé Cake World, en multijoueur. Les joueurs arrivant dans un monde où un premier joueur est déjà présent, peuvent interagir avec le décors. Ici, ils jouent avec les fruits afin d’aider le premier joueur à traverser ce niveau. On les voit également ajouter des obstacles comme les couteaux ou une brioche.

Attention, qui dit création dit petits malins et monde rempli de choses suggestives par exemple… Mais Media Molecule surveillera de près les créations des joueurs. D’ailleurs le studio compte bien suivre d’encore plus près les créateurs “Superstars”.

Dans tous les cas, la bêta prévue pour début 2016, sur PS4, aidera à saisir ce nouveau concept de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *