Ce que cache le gameplay en vue à la première personne d’indiana jones va vous surprendre

Quelle surprise pour les fans de la franchise Indiana Jones lorsque Xbox a révélé lors du Developer_Direct la perspective principale du gameplay d’Indiana Jones et le Grand Cercle : la première personne. L’information qui avait fuité en juin dernier s’est donc confirmée ; le jeu oscillera entre des scènes en première personne et d’autres en troisième personne. Mais cette décision, qui peut paraître inhabituelle pour une franchise connue pour son héros charismatique et aventurier, a des raisons bien précises derrière elle. Décortiquons les motivations qui ont guidé les créateurs de Wolfenstein : The New Order et le producteur exécutif Todd Howard, également directeur de jeux reconnus comme Starfield et The Elder Scrolls V : Skyrim, dans ce choix de design.

L’immersion comme clé de voûte du gameplay

La première personne dans les jeux vidéo n’est pas une nouveauté, mais son utilisation pour un personnage aussi emblématique que Indiana Jones suscite des interrogations. Jerk Gustafsson, le directeur du jeu, a exprimé une vision captivante lors de l’événement numérique de Microsoft : « Vous ne jouez pas seulement le rôle d’Indy, vous êtes Indiana Jones ». Ce choix serait donc motivé par le désir d’une immersion profonde. Une aventure vue à travers les yeux du célèbre chasseur de trésors garantirait une expérience digne de son héritage. Contrairement à des titres où le joueur est spectateur, ici, il vivra l’odyssée de l’intérieur, ressentant chaque frisson, chaque découverte comme si c’était réellement les siens.

Edward Curtis Sivess, concepteur narratif senior chez MachineGames, précise cette idée en mettant en valeur la possibilité donnée au joueur de ressentir et de vivre pleinement les aventures d’Indy. Le choix de la première personne, approprié par son propre studio de développement suédois, permet de plonger les joueurs dans un monde richement diversifié, stimulant et interactif. L’objectif ? Que chaque action entreprise par le joueur se ressente avec une proximité saisissante, comme si elle était sienne.

Une intensité d’action accrue

Mitra Shkan Far, productrice de séquences cinématographiques, ajoute une autre couche à l’argumentaire : la perspective à la première personne ne se contente pas d’amplifier l’immersion, elle intensifie également l’action. Les sensations de fouetter, de résoudre des énigmes dans des temples anciens, ou de se salir les mains lors de combats deviennent radicalement plus intenses. La vue intime et dynamique procure au joueur une connection bien plus réelle et vivante avec l’action à l’écran, transformant chaque affrontement et chaque défi en une expérience plus personnelle et captivante.

Le lancement prévu pour l’automne 2024

L’engouement pour Indiana Jones et le Grand Cercle monte d’un cran avec l’annonce de sa sortie, prévue pour l’automne 2024. Les plateformes bénéficiant de cette future pépite ludique incluent les PC, avec une disponibilité via Steam et la boutique Microsoft, ainsi que les consoles Xbox Series X/S et le service de cloud gaming Xbox. À noter que le jeu rejoindra également les catalogues de Xbox Game Pass et PC Game Pass dès son lancement, une bonne nouvelle pour les abonnés que nous sommes. Cette sortie est particulièrement attendue tant elle promet de renouveler l’expérience du joueur dans des aventures archéologiques qui ont suscité un engouement mondial au fil des décennies.

Ce choix stratégique de MachineGames et Todd Howard de présenter Indiana Jones dans un format en première personne souligne une fois de plus l’innovation dans le monde des jeux d’aventure, similairement à la liberté offerte par le remaster de Tomb Raider, où les joueurs peuvent choisir entre une version moderne ou rétro. Alors que les attentes de la communauté des gamers sont à leur comble, il ne fait aucun doute que le développement de Indiana Jones et le Grand Cercle est suivi avec intérêt et anticipation.

L’avenir de l’aventure en première personne

Au terme de cette exploration des raisons qui ont mené à la prise de décision de proposer le jeu en première personne, une chose est certaine : c’est une époque prometteuse pour les amateurs d’aventures vidéoludiques. L’immersion et l’intensité offertes par cette perspective forgingent un lien nouveau et peut-être plus personnel entre le joueur et le personnage iconique d’Indiana Jones. Ainsi, à l’aube de 2024, les fans des fouilles archéologiques et des chasses au trésor peuvent se réjouir : l’adaptation en première personne s’annonce comme une révolution dans la manière de vivre une légende. Reste maintenant à voir si cette promesse se concrétisera, portant les aventures d’Indy vers de nouveaux sommets dans le cœur des joueurs.

L’anticipation pour Indiana Jones et le Grand Cercle est clairement un signe des temps : une quête constante pour des expériences plus authentiques et absorbantes dans l’univers du jeu vidéo. L’équipe de MachineGames, avec le soutien de renom de Todd Howard, repousse les limites du genre en innovant non seulement pour Indiana Jones, mais aussi pour potentiellement influencer d’autres franchises à l’avenir. À ce stade, le jeu semble promis à un succès retentissant, à condition bien sûr qu’il réponde aux espoirs (et aux rêves) des joueurs du monde entier. L’attente est longue, mais la promesse d’une aventure révolutionnaire en fait un futur classique du gaming en puissance.

Retour en haut