Accueil / La Collection / Destiny 2 / Destiny 2 – Obligation Collective

Destiny 2 – Obligation Collective

Nouvelle arme exotique de l’extension La Reine Sorcière, l’Obligation Collective est un fusil à impulsion à armature adaptative. C’est une arme drainant l’énergie abyssale des ennemis neutralisés/affaiblis ou volatiles par ce type de dégâts.

À lire aussi : Destiny 2 : TWAB 28/04 – Jeux des Gardiens & Au-delà, Armes de la Saison 17 dévoilées, Patch Notes…

Destiny 2 – La Reine Sorcière

Obligation Collective

Obligation Collective

  • Type : Fusil à impulsion
  • Dégâts : Abyssaux
  • Où l’obtenir : Finir le Raid Serment du Disciple (loot aléatoire sur le boss)
  • DLC : La Reine Sorcière

Attribut

  • Attribut exotique : Parasite Abyssal
    • Cette arme draine les malus abyssaux quand elle inflige des dégâts aux cibles neutralisées, affaiblies ou volatiles.
      • Appuyer sur [Recharger] : pour changer de mode de tir. Dans ce mode, les dégâts de cette arme appliquent les mêmes malus abyssaux qui ont été drainés.
  • Freins tête-de-flèche
    • Canon à évents.
      • Contrôle fortement le recul
      • Augmente la vitesse de maniement
  • Chargeur rapide
    • Optimisé pour une recharge rapide.
      • Augmente légèrement la stabilité
      • Augmente fortement la vitesse de rechargement
  • Nourriture ombrale
    • Ce chargeur se recharge automatiquement quand vous obtenez Dévoration, un surbouclier abyssal, ou quand vous devenez invisible.
  • Cross artisanale
    • Cette crosse est optimisée pour le contrôle du recul.
      • Augmente la stabilité

Catalyseur

Aucun Catalyseur.

Lore

Obligation Collective

« Ce que le Témoin m’a donné, je vous le donne. Que cela puisse vous servir dans la mort, ou dans l’irrévocabilité. Pas dans les deux. » – Rhulk, disciple du Témoin

Entendu pendant le pillage d’un tas de Spectres morts sur la Pyramide du monde du trône :

« Oh que vous êtes insatiables… Combien faudra-t-il de coups sur le tambour de la suffisance pour que vous reconnaissiez tous que vous empêchez, en tant de lieux et d’époques, les choses d’être comme elles le devraient ?

Vous ne voyez pas l’obligation collective qui est devant vous, le fidèle fardeau qui est sur les épaules de tous les êtres doués de conscience depuis l’origine des temps… Amener l’existence vers son inévitable conséquence : la forme finale.

Pourquoi ne pouvez-vous pas vous empêcher de perturber les machinations de tout être dont la vision du monde est différente de la vôtre ? Vous n’avez aucun respect. Vous n’avez aucune détermination. Vous ne cherchez que ce qu’on vous pousse à chercher. Et pour cela, vous n’êtes guère plus qu’un incessant désagrément.

J’étais comme vous, jadis. Récalcitrant. Poussé vers une perfection malavisée par la bulle sociale dessinée autour de moi. Mais je sais aujourd’hui qu’un seul être détenait les réponses. Un seul être pouvait écarter tous les faux-semblants et définir ce que l’univers était censé être aux yeux de l’individu infinitésimal… mon Témoin.

À travers lui, j’ai trouvé la motivation. La clarté. La raison d’être. Je cherchais à me débarrasser de cette couche de barbarie qui m’imprégnait depuis si longtemps. Je lui préférais la sophistication qui consiste à infecter les autres avec ma propre corruption.

Vous voyez, l’éradication totale peut être efficace, mais le but n’est pas d’être le dernier debout. Il est plutôt de supprimer les obstacles qui vous dérangent et vous empêchent d’atteindre votre destination.

L’annihilation de votre espèce n’a jamais été le but. Mais vous remplir des bonnes orientations idéologiques, celles qui servent la finalité de la forme… eh bien, n’est-ce pas là ce pour quoi on corrompt un cœur qui bat ? »

A propos de Mike

Mike
Gamer passionné depuis mon plus jeune âge, grand fan de FPS et MMORPG. La rédaction est quelque chose qui me fascine et me passionne tout autant que les jeux vidéo. Joueur de Destiny depuis ses débuts, les défis c'est ma came et je vais toujours au bout des choses quoi qu'il en coute !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.