[Oldies] G-Police

[Oldies] G-Police

A lire aussi : [Oldies] Redline : Gang Warfare 2066

A l’heure ou Micro Prose revient avec trois nouveaux titres et Interplay fait un caméo sur Evercade, je me dis que rendre hommage aux Oldies est non seulement dans l’air du temps mais permettra peut-être de voir revenir d’autres noms disparus. D’ailleurs, depuis quelques jours dans ma tête reviennent souvent les yeux perçants de la chouette de Psygnosis. Vous vous souvenez de ce logo si reconnaissable typique des années 80 et 90 ? Non ? Alors laissez-moi vous ramener quelques années avant l’an 2000 dans l’une de leurs plus incroyables réalisations : G-Police.

C’est en 1998, année d’acquisition de ma Creative 3Dfx Voodoo 2 (à 2000 FRF, soit 406 € de 2019 avec inflation… aïe) que j’eu le plaisir de découvrir ce titre mythique puisqu’il faisait partie des 4 jeux offerts avec la carte accélératrice. Sorti un an plus tôt sur Playstation et PC, G-Police tentait de se frayer un chemin au milieu des différents jeux d’hélicoptères dont Comanche Gold et Comanche 3 étaient les noms de référence. Toutefois, le jeu de Psygnosis ne jouait pas dans la même cour puisqu’il ne s’agissait pas d’une simulation mais d’un titre de combat clairement arcade.

G-Police vous embarquait dans un monde futuriste, en 2097 plus précisément, période où après une pénurie de matières premières et de guerres fratricides le gouvernement mondial uni créa une police chargée de maintenir l’ordre au sein de ses grandes mégalopoles « dômées ». Vous incarniez le vétéran Slater, pilote de Havoc (version futuriste des hélicoptères russes éponymes) au moment où il rejoint la G-Police dans la colonie de Callisto. Le scénario se constituait essentiellement de la quête de vérité du héros sur la mort suspecte de sa sœur au sein de la G-Police mais aussi de grands complots mêlant corporations (Krakov et Nanosoft) et gangs surarmés. Mais ce qui faisait la vraie force de G-Police était son gameplay, fluide, dynamique sans oublier les beaux (mais peu variés) environnements dans lesquels votre appareil évoluait. Les sensations de vol et de combats étaient vraiment intenses, d’autant plus si comme moi vous jouiez au Joystick (aaaahhh mon QuickShot Warrior 5 de 1995 – increvable), vous virevoltiez dans tous les sens entre les buildings tantôt pour scanner des conteneurs, détruire des unités aériennes ou encore des unités au sol. Tout au long de ses 35 niveaux, parfois difficiles, vous suiviez l’histoire par le biais de cinématiques très jolies pour l’époque.

Pour l’anecdote une vidéo promotionnelle mêlant animé (Peter Chung – Aeon flux, Animatrix) et images du jeu avait vu le jour au moment de la sortie du titre, ce qui était peu fréquent il y a 23 ans. Reconnu pour ses qualités, notamment graphiques, le titre fut suivi en 1999 par G-Police Weapons of Justice mais cette fois uniquement sur Playstation, puis la licence disparue en même temps que la marque Psygnosis au milieu de la nébuleuse Sony Computer Entertainment lors de sa mutation en filiale la même année. Pour ceux qui souhaitent (re)découvrir cet excellent jeu, sachez qu’il fut porté sur PS3 et PSP en 2007 et une rumeur de 2016 laissait entendre un retour sur PS4 et PS Vita … on attend toujours. Notez aussi que la version PC – désormais abandonware – est téléchargeable chez Abandonware France. Bon vol donc …

Un petit gameplay (PC – Windows 10) pour se faire une idée … dans la langue de Goethe 😉

A propos de OlderPlayer

Avatar
Joueur depuis 1979, autant dire hier donc. Habitant d'adoption de Nosgoth je vis mes aventures aussi bien chez Sony, Microsoft, Nintendo que sur PC. Collectionneur, si vous avez une Panasonic Q ou une des GBA SP en or massif à vendre pour une poignée d'euros ... allez, je vous en débarrasserai de bon coeur ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.