Accueil / PC / The Witcher 3 : Blood & Wine [TEST]

The Witcher 3 : Blood & Wine [TEST]

The Witcher 3 Blood and Wine cover

L’extension Blood and Wine signe les dernières aventures de Geralt de Riv, une sortie en panache ?

A lire également : [TEST] The Witcher 3 : The Wild Hunt

Après le très sympa DLC Heart of Stone, CD Projekt Red remet le couvert avec Blood & Wine, la seconde et dernière extension pour The Witcher 3. L’occasion de découvrir une toute nouvelle région sentant bon la Provence et les vignobles, Toussaint.

Malgré des paysages vallonnés évoquant des vacances tranquilles dans le midi de la France, les choses vont mal dans le Duché d’Anna Henrietta.

En effet des chevaliers de la cour se font écorcher vif sans qu’on puisse apercevoir le coupable. Quelques témoins évoquent bien une bête impalpable mais rien de concret.

Une affaire qui tombe parfaitement dans les cordes de Geralt qui s’empressera, en bon Samaritain, d’accepter la requête de sa majesté.

The Witcher 3 Anna Henrietta
La Duchesse ne manque pas de charme ni de personnalité.

Les quêtes de Blood & Wine mettront à nouveau en avant les talents du sorceleur avec une intrigue principale qui, comme d’habitude, conjugue dialogues aiguisés et rebondissements en série. Les nouveaux protagonistes ne manquent pas de personnalité et proposent tous un passé intéressant. CD Projekt Red démontre encore une fois sa maîtrise de la narration.

Les connaisseurs de l’univers sauront aussi apprécier le retour d’un personnage que l’on croyait disparu, mais ne comptez pas sur moi pour vous le dévoiler.

Vallée de la Sans-Retour
On se croirait au tournoi de la saint Cybard messire !

Les missions secondaires ne sont pas en reste non plus, puisque qu’elles possèdent chacune des scénarios travaillés qui nous emmèneront, par exemple, jouer les gentilshommes au milieu d’un tournoi de chevalier ou tenter de faire un retrait dans une banque digne de la maison des fous des Douze Travaux d’Asterix. On est loin des quêtes annexes du RPG lambda nous demandant d’aller chercher 12 steaks de mouton !

Geralt deviendra rapidement propriétaire d’un domaine viticole qu’il sera possible de restaurer. On pourra donc offrir une étable à Ablette ou planter quelques plans de pissenlits, mais la personnalisation est assez limitée, voyez cette propriété comme celle que l’on peut trouver dans la série Assassin’s Creed.

Vallée de la Sans-Retour
On pourra dépenser nos deniers pour restaurer un domaine viticole.

Plus utile, l’une des missions secondaires vous emmènera farfouiller dans les labos d’un spécialiste des mutagènes vous permettant, au passage, de récupérer de nouvelles habilités ainsi que de nouveaux emplacements de compétence. On peut citer par exemple Deuxième Vie qui, comme son nom l’indique, permet de revenir à la vie toutes les 100 secondes après un coup fatal.

Menu principal
Acquérir de nouvelles mutations nécessite des points de compétence.

Ces améliorations seront plus que bienvenues pour faire face à toute la racaille de Toussaint qui offre un sérieux défi dans les niveaux de difficulté élevés. Heureusement, cette extension regorge d’équipement dont 10 nouveaux ensembles d’armure de sorceleur.

Visuellement la région est un régal, terminé l’ambiance un peu maussade de Velen, les couleurs de Toussaint explosent la rétine et proposent des panoramas de toute beauté. Elle offre également une densité d’activités à peu près équivalente à celle de l’île de Skellige du jeu original, de quoi s’occuper environ une trentaine d’heures pour tout boucler, dont une dizaine réservées à l’histoire principale.

Vallée de la Sans-Retour
Toussaint cache de lourds secrets derrière ses magnifiques paysages.

Mention spéciale pour les compositions musicales toujours aussi excellentes qui soulignent parfaitement les ambiances du jeu. Par contre, les doublages en français sont inégaux avec des personnages secondaires parfois trop caricaturaux, si vous n’êtes pas allergique à la langue de Shakespeare, on vous conseille d’opter pour la VO.

The witcher 3 Blood & wine
L‘interface et l’inventaire sont bien plus lisibles.

Cette extension est aussi le prétexte pour améliorer les bases du jeu, notamment avec une interface retapée. Même si ce n’est pas encore parfait, il est maintenant bien plus facile de se balader dans l’inventaire pour trouver ses ingrédients d’artisanat. Cependant, on déplore encore cette lourdeur pour naviguer d’une page à l’autre, surtout si votre sac est bien rempli.

On peut également regretter que le studio n’ait pas amélioré les combats toujours un peu brouillons et raccourci les temps de chargement bien longs en cas de mort.

croix petit Positif  Points Positifs :

  • Une nouvelle zone débordant d’activités
  • Une intrigue principale et des quêtes secondaires de qualité
  • Les compositions très réussies
  • Une interface améliorée…

croix petit Négatif  Points Négatifs :

  • … mais toujours perfectible
  • Les combats toujours un peu brouillons
  • Temps de chargement longuets

The Witcher 3 : Blood & Wine

Notre avis - 8.5

8.5

Très bon

Pour les dernières aventures de Geralt, CD Projekt Red nous offre une extension bien remplie avec la région très colorée de Toussaint et ses nombreuses quêtes toujours aussi soignées. Le studio peut maintenant se dévouer totalement à Cyberpunk 2077.

User Rating: 4.25 ( 2 votes)

The Witcher 3 : Blood & Wine
Plateforme : PS4, Xbox One, PC
Développeur : CD Projekt Red
Genre : Action-RPG
Éditeur : Bandai Namco
Sortie : 31 mai 2016

Test réalisé sur PS4 à partir d’une version commerciale (1.20)

A propos de Djin

Lorsque le Djin des cavernes n’est pas en train de s’énerver sur Destiny, vous pouvez le trouver sur Reddit, il sort parfois de sa tanière pour décompresser avec le dernier event UFC. (Twitter : @Djin_Nxt)

Regardez aussi

La lune de miel entre Guerrilla Games et CD Projekt Red continue

Guerrilla Games répond à CD Projekt Red avec une illustration de Geralt et Aloy. A …

error: Alert: Content is protected !!