Accueil / ARCHIVES Actualité 2015-2021 / Child of Light : L’équipe est sur un nouveau projet

Child of Light : L’équipe est sur un nouveau projet

Child_of_light_logo_nextstage

Tout d’abord, Child of Light, qu’est-ce que c’est ?

C’est autour d’une petite équipe de base indépendante qu’une trentaine d’employés d’Ubisoft Montréal a créé le jeu de rôle , un jeu magnifique aux saveurs de contes de fées accompagné de dialogues écrits en vers – véritable prouesse lorsque l’on sait que la nature poétique du texte a été préservée dans chacune des versions multilingues – et d’une musique orchestrée prenante et assez mélancolique.

L’histoire l’est tout autant : une petite fille, Aurora fille d’un duc autrichien, voit son père se remarier deux ans après la mort de sa mère, avec une femme aux cheveux gris et aux vêtements foncés rappelant parfaitement les belles-mères diaboliques des Walt Disney. Lorsque soudain, dans la nuit du Vendredi Saint de 1895, Aurora tombe gravement malade et est retrouvée morte le lendemain matin. De son point de vue à elle par contre, elle arrive au Royaume de Lemuria où la Reine Noire a volé le Soleil, la Lune et les étoiles. Armée d’une épée et accompagnée de son ami luciole Igniculus, la petite fille doit maintenant combattre les créatures du royaume pour vaincre la Reine Noire.

Ça n’était pas l’idée la plus commerciale alors c’est devenu très personnel.

Patrick Plourde (creative director – Assassin’s Creed : Brotherhood, Far Cry 3)

L’envie créative que cela a engendré :

Le studio de Montréal étant plus habitué à livrer des projets AAA comme Assassin’s Creed, Far Cry ou Watch_Dogs, la surprise d’un jeu 2D, side scrolling comme Child of Light fût grande ! Mais le jeu a très bien été reçu par les critiques et par le public.

Tellement bien reçu que l’équipe qui l’a créé, maintenant familière avec les mécaniques des RPG, veut faire un nouveau jeu, petit ou grand.

L’esprit d’entreprise d’Ubisoft encourage certains de ses créateurs à proposer des pitchs lorsqu’ils sont entre deux projets. C’est comme ça que sont nés Child of Light, Valiant Hearts ou Far Cry 3 : Blood Dragon.

Yannis Mallat, PDG d’Ubisoft Montréal, pense que c’est important que des petits projets personnels comme ça puissent exister dans un grand studio de plus de 2500 employés, de savoir qu’ils ont leur place ici. Sans la pression des gros titres AAA, ces jeux “expérimentaux” permettent de développer des talents dans leur studio, de laisser une chance aux créateurs, et d’oser des choses sur de nouvelles idées, sans prendre de gros risques financiers.

Lionel Raynaud – VP Création Ubisoft Montréal – a dit “Nous allons encourager d’autres initiatives comme Child Of Light dans le futur. J’ai déjà d’autres pitchs qui sont proposés.”

Nous attendons donc patiemment d’en savoir plus sur le nouveau projet de cette équipe !

source

A propos de Ana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.