Vers d’autres cieux

Au revoir

L’heure est finalement venue. Elle aura pris son temps et j’en suis bien heureuse. 

Le 16 février, nous tirerons notre révérence, nous l’équipe en place. Et il convient de se fendre de quelques mots pour adresser au lectorat, vous, un dernier au-revoir.

Quand Djin m’a donné la chance de travailler avec lui, il m’a sortie d’un énorme bourbier. Via cette expérience, j’ai pu peaufiner mes compétences d’écriture et faire montre d’un certain talent pour la rédaction, quand bien même ce ne fut pas sans écueils. 

Au moment où son chemin se sépara du mien, j’ai fait de mon mieux afin de poursuivre son oeuvre. Avec plus ou moins de réussite. Si cet homme était un bourreau de travail, il n’en demeure pas moins que je ne prétendrai jamais être à sa hauteur. La première équipe se délitant avec le temps jusqu’à ce que seul Grey ne reste avec moi, nous avons tenté de faire les choses de la bonne façon. Nous nous sommes parfois trompés, mais nous avons toujours agi avec conviction, et si jamais les aléas de la vie ne m’avait pas progressivement éloignée du site, peut-être les choses seraient-elles différentes aujourd’hui. 

En toute honnêteté, certains lecteurs, notamment lors de la passation dans le dernier quartier 2021, m’auront parfois franchement pourri la vie. Mais je préfère me souvenir surtout de celles et ceux qui auront su me montrer du soutien, des encouragements, et qui reconnaissaient que parfois, derrière mes textes à l’avis toujours très tranché, il y avait quelqu’un de talentueux qui agissait avec conviction. Et devant ceux-là, je m’incline bien bas. Vous n’avez aucune idée de la portée de votre soutien témoigné à une rédactrice inconnue. 

Aujourd’hui, je clos la page de Next Stage avec un pincement au coeur. Comme si sur le quai d’une gare je disais au-revoir à un ami que je savais que je ne reverrai jamais. Quelques regrets parce que je cherchais la motivation et le temps de finir d’énormes projets. Par exemple, une énorme rétrospective sur Cyberpunk 2077 de plusieurs milliers de mots avec une version podcast qui devait retracer toutes les thématiques et messages du jeu. Un essai quasi-littéraire sur l’histoire de l’art et la place du jeu vidéo au sein de ce dernier. Une revisite complète de la série Halo… Les idées ne manquaient pas. 

Désormais, accompagnée de ma Dame, je vais me pencher sur un autre projet. La poursuite de l’écriture de mon livre entre autres. Il n’est pas impossible que je continue à collaborer sur le site de Rayan et Cinder également, et l’idée de monter un petit collectif afin de garder cette fibre propre à Next Stage et son équipe est à la réflexion. De bons amis ayant un site prêt à partir, il se peut que dans un avenir proche vous me retrouviez ici.

Enfin, si je devais retenir certaines choses de Next Stage, je choisirais d’en retenir deux : Grey et Mike. 

Sans le premier, je n’écrirais pas ces lignes pour vous dire au-revoir, faute d’être encore en vie pour le faire. C’est une personne au coeur plus gros que lui (et c’est pas peu dire!) qui n’a pas hésité à témoigner compassion comme abnégation lorsque ma vie a explosé en vol. 

Le second, c’est notre perle rare. Un “gamin” au talent incroyable, une gemme brute que Next Stage aura quelque peu polie mais qui ne demande qu’à être taillée et acérée afin de devenir un joyau étincelant. Et en prime, c’est l’un des êtres humains parmi les plus exceptionnels qu’il m’ait été donné de croiser dans ma vie. 

Il convient de savoir passer à autre chose. Et quand je vois les commentaires qu’on se paye même aujourd’hui alors qu’on a donné notre maximum et qu’on s’en va, sinon la mort dans l’âme, avec la boule au ventre… Je me dis que nous, au moins, nous partons la conscience tranquille bien que je sache que les harceleurs de tous poils n’ont nul problème de conscience. Mais, pour les autres…

Prenez soin de vous.

Retour en haut