Accueil / ARCHIVES Actualité 2015-2021 / No Man’s Sky : Comment le jeu se crée lui-même à l’infini

No Man’s Sky : Comment le jeu se crée lui-même à l’infini

Comme nous l’explique dans la vidéo ci-dessus (avec des sous-titres français activables), même eux ne connaissent pas le monde de No Man’s Sky, mais pourquoi ?

A voir aussi : No Man’s Sky – 21 minutes de Gameplay via IGN First

No Man’s Sky est un jeu d’exploration spatiale qui se veut immense. Depuis son annonce, les développeurs ont toujours clamé avoir plusieurs millions de planètes à visiter, le tout dans un monde sans temps de chargement ! Mais comment cela fonctionne-t-il au juste ?

C’est dans une vidéo que Grant Duncan (Art Director), Sean Murray (Programmateur), Beau Lamb, Jake Golding et Aaron Andrews (Artistes) expliquent le processus de création et le fonctionnement de No Man’s Sky.

En fait, les planètes ou ses éléments ne sont pas conçus à la main. L’équipe se contente de créer certaines parties que le jeu assemblera lui-même en suivant des règles données par des algorithmes bien précis. Par exemple, ils vont conceptualiser une oreille, un crâne ou une main, et c’est le jeu qui décidera d’utiliser cette oreille, ce crâne ou cette main sur telle ou telle créature/être vivant/élément de l’environnement. Et cela va jusqu’aux attitudes, à la résistance de la peau, aux démarches, aux fleurs, etc.

Les algorithmes servent à garder une logique dans l’utilisation de ces parties. Par exemple, les éléments d’une planète chaude auront une certaine palette de couleur et des formes plus angulaires. Les créatures géantes auront des mouvements lents et des éléments de corps adaptés à leur taille, les prédateurs auront des défenses naturelles comme des cornes et des dents plus grandes, etc.

L’univers sera donc généré au fur et à mesure des parties de vos découvertes, ce qui rend le monde de No Man’s Sky presque infini.

No Man’s Sky sortira le 22 juin 2016 sur PlayStation 4 et PC. Il est possible de le pré-commander sur le PS Store et Steam, au prix de 59.99 euros. En tant que bonus de précommande, vous débloquerez un vaisseau avec des meilleurs moteurs et de meilleurs armes que le vaisseau de base.

Par ailleurs, il existe 2 versions collectors à découvrir dans cet article, ainsi qu’une façade pour la PS4, bientôt disponible à la vente en Europe, en édition limitée :

source : PS Blog

A propos de Ana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.