Des bourses pour joueurs pro VS Nagui et Laure Manaudou

bourse_league-of-legends

Ce matin, la radio France Inter s’est intéressée au jeu League of Legends dans sa rubrique “La Bande Originale”.

 Pourquoi ?

Parce qu’une université de Chicago, Illinois – Robert Morris University – a décidé d’offrir des bourses à un nouveau style d’étudiant “sportif”, ce ne sont pas les footballeurs ou les basketteurs mais les Leagues of Legenders.

L’université cherche à étoffer son équipe d’eSport, League of Legends High School Starleague, en proposant bourse offrant une réduction sur les frais d’inscription et sur la location d’une chambre sur le campus allant jusqu’à 50% en fonction des compétitions auxquelles le candidat a participé.

Vu comme un atout pour l’université au même titre que des étudiants très bons en sport, en sciences, en littérature, etc., il semblait logique d’offrir une bourse à ses joueurs professionnels, cependant, cette opinion ne fait pas l’unanimité et rappelle l’histoire qu’Antoine De Caunes a vécu recemment

 Sur France Inter ce matin donc :

Laure Manaudou et Nagui en ont mis plein les dents à nous, pauvres geeks, apparemment débiles et nuls… 🙁

Laure Manaudou compare le fait de jouer à rester devant la télé. Lorsque la journaliste Leïla Kaddour-Boudadi essaie de faire comprendre à Nagui que certains auditeurs de France Inter s’intéressent peut-être aux jeux vidéo, à comprendre qu’il ne faut pas être aussi cinglant envers eux, Nagui juge bon de dire que eux [sur France Inter], ils ont des lecteurs de livres ! Hm dommage j’aimais lire moi aussi. Tout comme Leïla qui précise que pendant ses partiels par exemple, elle aimait bien jouer aux jeux vidéo, ce à quoi Nagui répond “On voit le prof que ça a donné“, puisqu’avant d’être journaliste, Leïla Kaddour-Boudadi était enseignante…

Laure Manaudou déclare qu’elle a “toujours été contre les jeux vidéo“, elle ne se contente pas de ne pas aimer, non non, elle est CONTRE ! (ÔoÔ)/ “il y a autre chose à côté et des gens à qui parler.

Bref :

Les arguments de Laure Manaudou et de Nagui n’ont, pour ma part, aucune valeur puisqu’ils ne connaissent pas le milieu. Peut-être changeraient-ils d’avis s’ils savaient que l’industrie du jeu vidéo rapporte plus que celle du cinéma ?

Je vous laisse avec l’entretien en question, soyez gentils, ils ne s’y connaissent pas, et saluez la performance de Leïla Kaddour-Boudadi qui a su rester calme et professionnelle ! A votre bon cœur m’sieurs dames :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *