Accueil / ARCHIVES Actualité 2015-2021 / Fear The Walking Dead : Fade not Away [1×04]

Fear The Walking Dead : Fade not Away [1×04]

L’insécurité, l’inquiétude et la loi martiale prennent place dans le quatrième épisode de Fear The Walking Dead écrit par Meaghan Oppenheimer et réalisé par Kari Skogland.

Volet de transition qui sert avant tout à introduire les évènements de la fin de saison, “Not Fade Away” met en place les futures intrigues en utilisant les mêmes éléments vu chez sa grande sœur, The Walking Dead. Neuf jours ont passé après que Patrick ait perdu sa femme. L’armée s’est installée dans le quartier des Clark et joue la carte de la protection afin de garder les habitants tranquilles, endormis par les belles promesses et les rations. En les isolant du reste de la ville, les grilles qui les séparent du monde extérieur et du quartier prennent non seulement une forme de barrières face aux zombies, mais aussi et surtout l’image d’une prison, d’un isolement où personne ne peut en sortir, l’extérieur devenant “the kill zone“, un endroit mort et dangereux. Une idée que Maddie, Chris et Daniel tentent en vain d’expliquer à Travis, qui, de son côté, cherche toujours à apaiser les esprits en prenant la position de Maire.

copyright - AMC

La satire de la loi martiale, du pouvoir utilisé par l’armée pour garder les civils en place est une nouvelle fois utilisée par Robert Kirkman. Déjà vu dans The Walking Dead, l’apparence d’une paix paisible face à des hommes armés tuant sans faire de différence, revient ici pour montrer que les soldats ne cherchent plus à sauver qui que ce soit si ce n’est leur propre vie. Alors que Chris voit à l’extérieur de la grille une lumière qui pourrait être l’œuvre d’un survivant, le jeune homme averti Travis qui en informe le Lieutenant Moyers. Le caractère de ce militaire n’est alors pas sans rappeler celui du Gouverneur, joué par David Morrissey. La scène du golf devient ainsi une référence pour tous les amoureux de la grande sœur de Fear The Walking Dead.

Les personnages ont également leur rôle à jouer. Le développement familial est traité, notamment la relation entre Maddie, Nick et Alicia. L’addiction du jeune homme et la blessure de Griselda Salazar deviennent des enjeux autour des protagonistes qui serviront dans les épisodes à venir à montrer ce que deviennent les personnes malades ou mises en quarantaine. Parmi eux, Maddie et Daniel continuent de sortir leur épingle du jeu alors que Travis semble empêtré dans un semblant de vie normale qui n’existe plus. Pendant ce temps, Ofelia flirte avec un ex de Southland et Alicia continue de faire le deuil de son copain.
Maddie n’hésite pas à contourner les règles afin de voir ce qui se passe derrière les grilles alors que Daniel continue de prendre le rôle de l’homme sage, détenant une vérité sur la condition humaine et sur la fatalité des événements. Il n’hésite pas à dire : “Ils font du mal parce qu’ils ont peur” en parlant des soldats. La peur est le thème principal de la série et une fois de plus, elle prend toute la place nécessaire afin que les héros prennent des décisions pour leur survie.

copyright - AMC

Bien qu’il n’y ait aucun zombie à l’horizon, “Not Fade Away” répond toujours aux attentes du public. Les “The Walking Dead” ne sont pas seulement les morts-vivants mais bien les vivants et fait une nouvelle fois référence à Rick et à ses amis où notre shérif favori rappelle qu’ils sont morts et qu’ils attendent la Faucheuse.
Si on connait les procédés utilisés par Kirkman pour tenir en haleine ses téléspectateurs, cet épisode ne sort pas des sentiers battus. Même s’il traite d’une situation familiale difficile grâce aux Clark, les thèmes traités nous rappellent sans contexte The Walking Dead et peuvent frustrer un public en mal d’actions. Un défaut qui pourra sans aucun doute être comblé dans la suite de la série où les personnages sont séparés en deux groupes.

[taq_review]

A propos de NEXTSTAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.