Accueil / PlayStation / PS Vita / [TEST] Helldivers

[TEST] Helldivers

Helldivers

L’humanité est menacée, la Super-Terre est cernée par les Zergs Insectes, les Protoss Illuministes et les Soviétiques Cyborgs. Le seul espoir réside dans les Helldivers, des commandos endoctrinés au service de la liberté et de la démocratie, vive l’Amérique !

Après cette petite introduction sauce Verhoeven, on est propulsé dans le tutoriel. Depuis la caméra top-view, on dirige notre bidass via le stick gauche, le stick droit oriente la ligne de mire, R2 pour tirer, R1 pour recharger, la grenade calée sur L2, rond pour le coup de crosse et carré pour plonger au sol, que du très classique jusque-là.

↓R↑LYB

La subtilité se trouve sur le bouton L1, en maintenant cette touche s’affiche une série de commandes qui rappellent les bons vieux cheat codes pour Supernes.

Ce sont en fait des codes de ravitaillement prenant la forme d’une série de direction à réaliser à l’aide de la croix de direction. Une fois entré correctement, il suffit de désigner un point de largage et quelques secondes après, le matériel s’écrase violemment au sol révélant notre commande, aussi pratique que dangereux.

Ces stratagèmes prennent des formes diverses et variées, on peut appeler au choix un exosquelette bipède, un assaut aérien, un jet pack, un tank ou encore un bouclier personnel, la liste s’allonge au fur et à mesure des conquêtes spatiales.

Vos performances influencent la campagne galactique

On va en Iraq ?

Avant chaque début de mission, il s’agira de se préparer correctement au combat. A partir du pont de commandement de votre vaisseau, vous devrez commencer par sélectionner une planète à « pacifier ». En fonction des énergumènes qui la peuplent, vous pourrez personnaliser et améliorer votre arsenal à l’armurerie.  Fusil à pompe, lance-roquette, laser, sniper, largement de quoi saucissonner dans la bonne humeur vos voisins intersidéraux.

Les planètes offrent différents environnements, enneigés, urbains, désertiques… Les visuels sont simples mais efficaces, privilégiant la lisibilité aux effets pyrotechniques.

Avant de mettre les voiles, il faudra choisir une zone de largage, le jeu nous laissant libre de décider de l’ordre dans lequel traiter les objectifs. Ces derniers sont d’ailleurs générés aléatoirement avec différents buts : escorter des VIP, activer des DCA, piquer du pétrole, retrouver une boîte noire ou bien anéantir des nids d’aliens, il y a de quoi faire.

Le pont du vaisseau donne l’accès à l’armurerie, la carte et le mode multi

Une fois sur place, il est vivement conseillé de régulièrement garder un œil sur son radar afin d’éviter les patrouilles qui, si vous leur laissez le temps, alerteront toute la familia. La fuite s’avère alors parfois un choix stratégique, les combats devenant particulièrement violents lorsque vous avez la moitié des ennemis de la carte sur la tronche.

D’autant plus que le bestiaire dispose d’assez de variété pour offrir un challenge renouvelé. Les 3 races proposent différentes oppositions allant de la patrouille format cafard, au tank mammouth, en passant par les Zealots/Templars psychiques, le terrain de chasse est donc bien garni.

Une fois les objectifs remplis, il vous restera à activer une balise afin qu’une navette passe vous prendre. Ce qui alertera forcément tous les rebuts du coin, il s’agira de survivre 1:30 pour espérer avoir une place au chaud. Ne traînez pas car elle ne vous attendra pas plus que quelques secondes !

 Level Up

Selon les performances au cours de vos missions, vous récolterez plus ou moins de points, ils influenceront la balance du conflit galactique qui oppose les aliens à l’ensemble des joueurs. Lorsque vous jouez en ligne, la galaxie devient un monde persistant dans lequel vous contribuez à l’effort de guerre général.

Ces points vous fourniront également de l’expérience que vous pourrez convertir en améliorant votre équipement. Il est également possible de booster vos armes et stratagèmes en récupérant des échantillons au cours de vos escapades.

Ne négligez pas la progression de votre personnage, elle est primordiale pour venir à bout des planètes les plus corsées. D’ailleurs, il est vivement conseillé d’inviter des collègues à se joindre au combat. Jouable jusqu’à 4 en coop, Helldivers propose une bonne dose de challenge.

Le 4 majeur

Pour espérer venir à bout des planètes les plus difficiles, il sera indispensable de monter sur pied une escouade équilibrée aux automatismes bien huilés. On vous conseille donc de spécialiser le rôle de vos soldats avec des stratagèmes et des atouts qui complémenteront votre équipe.

Et c’est bien cet aspect qui définit Helldivers, le degré d’interaction entre les marines et la synergie qui se met en place lorsque tout le groupe marche comme un seul homme, propulse le concept de la coopération à des niveaux rarement atteints dans le genre.

La communication est particulièrement essentielle lorsque, par exemple, l’un des marines s’occupe d’armer une bombe pendant que 2 autres couvrent les flancs. Un dernier pourra s’occuper de maintenir le groupe en vie grâce à ses soins. Mieux vaut se mettre rapidement tous d’accord sur le côté où foutre le camp, sous peine de finir carbonisé.

En effet, le champ de vision est restreint, impossible de partir chacun de son côté ! Non ! Il faudra rester dans le même périmètre au risque de perdre son personnage hors du cadre. La caméra essayant au maximum de garder tout le monde dans le champ, on se sent parfois prisonnier de cet espace confiné et on se retrouve souvent à shooter à l’aveugle en fonction de ce qu’indique le radar. Ce problème impacte d’ailleurs le jeu multi en local comme le mode en ligne.

Homicide involontaire

Attention car si vos amis peuvent être vos meilleurs alliés ils peuvent aussi être vos pires ennemis, en effet les tirs des marines feront autant de dégâts chez les aliens que chez vos collègues. Attention aussi aux stratagèmes propulsés depuis votre vaisseau, ces pods feront de sérieux dégâts à l’atterrissage.  Encore une fois, il s’agira de garder un œil sur les ennemis mais aussi les autres membres de l’équipe.

Si le jeu en multi réserve de sacrées tranches de rigolade et parfois d’engueulade, en solo le jeu se révèle assez monotone et plat. Le titre a clairement été pensé pour être pratiqué en multi, la partie solo trouvant vite ses limites sur les planètes un peu plus corsées.

Malheureusement, le matchmaking n’est pas très fiable et il est parfois difficile de rejoindre une partie en ligne.

Enfin un dernier mot sur l’aspect sonore, les bruitages bien punchy des armes procurent une bonne sensation de puissance mais les musiques répétitives peuvent être agaçantes à la longue.

 

croix petit Positif  Points Positifs :

  • La difficulté au service de la coop
  • Une véritable synergie entre les joueurs
  • Les stratagèmes, une vraie bonne idée
  • Le ton décalé

croix petit Négatif  Points Négatifs :

  • Le matchmaking capricieux
  • Le solo limité
  • Le champ confiné de la caméra

Helldivers

Notre avis - 8

8

Excellent

Fun et brutal, voilà qui résume bien Helldivers ! Le titre reste accessible tout en proposant des challenges qui demanderont une bonne dose de tactique et de skills. Incontournable avec une bande de potes, le twin stick shooter d’Arrowhead est définitivement la très bonne surprise de ce début d’année.

User Rating: 4.83 ( 2 votes)

Helldivers
Plateforme : PS4, PS3, Vita (cross buy, cross save, cross play)
Développeur : Arrowhead
Genre : Action
Éditeur : Sony
Sortie : 4 mars 2015

A propos de Djin

Lorsque le Djin des cavernes n’est pas en train de s’énerver sur Destiny, vous pouvez le trouver sur Reddit, il sort parfois de sa tanière pour décompresser avec le dernier event UFC. (Twitter : @Djin_Nxt)
error: Alert: Content is protected !!