Accueil / Tests / Deep Rock Galactic [TEST]

Deep Rock Galactic [TEST]

deep-rock-galactic-test-avis-review-note

Retrouvez le test de Deep Rock Galactic, un jeu FPS qui met l’accent sur la coopération.

A lire aussi : THE LAST OF US PART II, le test garanti sans spoiler

Vous connaissez l’énigme des 4 nains qui vont à la mine ? Le premier prend une pioche. Le second prend une pelle. Le troisième prend une lampe. Et que prend le dernier ? Je vous laisse un peu cogiter et je répondrai dans quelques temps dans les commentaires. Quand j’ai lancé pour la première fois Deep Rock Galactic, j’ai tout de suite pensé à cette blague que l’on se racontait au lycée.

En effet, ce jeu qui a quitté son early access en mai 2020 nous invite à incarner l’un des 4 nains galactiques. L’objectif ? Descendre dans des caves obscures pour récupérer un max de minerai. Facile dit comme ça. Mais vous allez vite voir qu’il est rare que tout se passe comme prévu.

Quand Gimli rencontre Starship Troopers

La première fois que nous lançons le jeu, nous découvrons un tutoriel qui nous permet de savoir ce qui nous attend. Bien que nos nains soient équipés d’une pioche, Deep Rock Galactic est plus proche d’un jeu d’action du type Vermintide que d’un Minecraft. De plus, bien qu’il soit possible de jouer en solo (un petit robot nous accompagne alors), c’est en multi, et à 4 de préférence, que le jeu dévoile tout son fun.

deep-rock-galactic-test-avis-review-note

Au début, vous contrôlez le soldat. Vous découvrez alors comment lancer des lumières pour éclairer les cavernes, comment vous défendre face aux bestioles plus ou moins grosses qui viennent vous ennuyer et, surtout, comment miner. Car, peu importe le type de mission, il faudra miner. Et se battre. Parfois, les deux en même temps.

Après ce tutoriel, on arrive sur le vaisseau hub. Et c’est là que l’aventure commence !

Mais sinon, c’est quoi le but du jeu ?

Dès que vous arrivez dans le hub, vous pouvez changer de personnage. Au nombre de 4, ceux-ci sont tous différents. Nous retrouvons :

  • le soldat qui possède une grosse sulfateuse et qui, en prime, peut créer des tyroliennes
  • le foreur qui manie un lance-flamme et qui peut facilement creuser la roche
  • L’ingénieur qui pose des tourelles et qui peut créer des plateformes contre les murs
  • Le scout qui possède un grappin et est capable de lancer des fusées éclairantes

Évidemment, le mieux est de choisir chacun son rôle pour obtenir une véritable complémentarité.

Puis, on choisit sa mission. D’ailleurs, vous pouvez lancer des missions simples, ou suivre ce que le jeu nomme des affectations. Ces dernières sont des sortes de quêtes qui demandent de faire plusieurs missions à la suite pour débloquer les différentes fonctionnalités du jeu (les armes, un nouveau mode de difficulté ou encore l’accès au end game). À terme, il est aussi possible de faire des affectations hebdomadaires pour obtenir encore plus de récompenses.

deep rock galactic missions

Concernant les missions, sachez que vous en trouvez plusieurs types. La plus classique est celle où il faut miner un certain nombre de minerais. Mais il est aussi possible de choisir des missions où on doit trouver des œufs d’aliens sur la carte, des missions d’extermination de gros aliens ou encore des missions de réparation de machine et de défense. À cela, on rajoute des modificateurs qui peuvent transformer une exploration de caverne facile en véritable cauchemar. Mention spéciale au fantôme invincible qui vous poursuit tout le temps ou aux cavernes infestées de sangsues…

À chaque mission principale est accolé un objectif secondaire facultatif qu’il est possible de réaliser pour engranger de l’argent et de l’xp supplémentaire.

deep rock

Les missions nous enverront visiter différents biomes : glace, magma, jungle… Les environnements sont variés malgré un rendu visuel très minimaliste avec un aspect polygones taillés à la serpe pas désagréable.

Côté bestiaire, il y a de quoi faire avec toute une ribambelle d’insectes à embrocher, ça va de la larve inoffensive au scarabée géant en passant par des genres de barnacles tout droit sorties d’Half Life.

Mais ce n’est pas un peu répétitif tout ça ?

C’est la question que je me suis posée avant d’acheter le jeu. Et, en parcourant les forums, je remarque que je ne suis pas le seul. En effet, le but du jeu est répétitif de nature. Au même titre qu’un Vermintide ou L4D d’ailleurs (voire d’une grande majorité de jeux vidéo si on réfléchit bien). Mais les développeurs nous ont concocté quelques petits trucs qui nous donnent envie de continuer.

DRG 4

Déjà, le système d’affectation pousse à enchaîner les parties. De plus, il y a énormément de choses à débloquer. Chaque nain peut, en effet, obtenir des améliorations pour son armure et ses armes. Mais aussi des cosmétiques. Et, très important : des bières spéciales qui peuvent offrir un boost sympa avant de partir en mission. Évidemment, pour cela, il faut de l’argent et des ressources spéciales que l’on récupère au travers des missions.

deep rock galactic perks

À cela, on rajoute la possibilité de faire progresser son nain sur 25 niveaux (+ prestige) et d’améliorer son équipement. Sans oublier un arbre de talent commun à tous ses personnages qui donnent des bonus supplémentaires intéressants. Bref, il y a de quoi faire si vous aimez le genre !

Au niveau du end game, il existe un système (deep dive) qui permet d’enchaîner des missions plus difficiles pour recevoir des récompenses permettant d’upgrader son arme ou de participer à des événements spéciaux dans les cavernes visitées. Mais les développeurs sont très actifs et je ne doute pas que de nouvelles fonctionnalités arriveront au fur et à mesure. D’ailleurs, depuis la sortie, de nouveaux objectifs secondaires sont déjà apparus ainsi qu’une nouvelle fonctionnalité et un nouveau monstre.

croix petit Positif Points Positifs

  • Très fun à 4.
  • Des nains aux compétences très différentes et complémentaires.
  • Plein de choses à débloquer.
  • Des graphismes cartoon très sympas.
  • Un mélange d’exploration, combat et minage réussi.
  • Des développeurs à l’écoute de leur communauté qui semblent vouloir prendre soin de leur bébé.

croix petit Négatif Points Négatifs

  • Un titre à éviter si vous jouez seul.
  • Un poil répétitif à la longue.
  • Vous êtes claustrophobe et arachnophobe : passez votre chemin !

Notre avis - 8

8

Deep Rock Galactic est l’exemple parfait d’un jeu indépendant qui rivalise avec les grosses productions. Le principe est simple : explorer, miner et tuer des aliens. Et ça fonctionne ! Vous avez 3 amis sous la main et vous aimez les nains et la bière ? Vous êtes adeptes de jeux coopératifs type Left 4 Dead, Vermintinde ou World War Z ? Foncez ! Vous ne serez pas déçu du voyage (intergalactique) !

User Rating: 4.6 ( 2 votes)

Deep Rock Galactic
Plateforme : PC, Xbox One
Développeur : Ghost Ship Games
Éditeur : Coffee Stain Publishing

Genre : FPS en coop
Sortie : 13 mai 2020
Testé à partir d’une version commerciale.

A propos de Romain

error: Alert: Content is protected !!