Accueil / Tests / Resident Evil 3 [TEST]

Resident Evil 3 [TEST]

Resident Evil 3 Remake test review avis

On repart à Racoon City avec le remake de Resident Evil 3.

A lire aussi : Resident Evil 2 Remake [TEST]

Suite au succès de Resident Evil 2 Remake, les fans attendaient de pied ferme le remake du troisième épisode. Sorti le 2 avril 2020, Resident Evil 3 nous replonge dans Racoon City et dans des événements parallèles à RE2.

Contrairement à RE2 Remake, les équipes de Capcom ont choisi de prendre bien plus de liberté dans la relecture du titre de 1999, certaines tournures pourraient choquer les fans les plus sensibles à l’œuvre originelle.

Resident Evil 3 Remake

L’histoire se déroule à la suite des événements de RE1 avec Jill Valentine, agent du S.T.A.R.S. (Special Tactics And Rescue Service), autrement dit la crème de la police de Racoon City.

Encore traumatisée par sa mission au sein du manoir Spencer, Jill compte bien quitter la ville pour un nouveau départ. Cependant, son cauchemar la rattrape. Racoon City se voit très soudainement infestée de zombies, prenant de court les forces de l’ordre et sanitaires.

Resident Evil 3 Remake

Vous contrôlez principalement le personnage de Jill, cependant, lors de certaines phases davantage orientées actions, vous incarnez Carlos Oliveira, un membre de l’U.B.C.S. (Umbrella Biohazard Countermeasure Service).

Le gameplay est quasiment similaire à celui de RE2 Remake sorti un an plus tôt. Les seuls points qui divergent sont la possibilité d’esquiver avec Jill, ou de frapper avec Carlos, et le fait que notre couteau de combat ne se brise plus.

Toujours avec une vue à la troisième personne, les contrôles du personnage ne vous dépayseront pas, tout comme le système d’inventaire, de sauvegarde (machine à écrire), ou de soin (plantes vertes et rouges). Le level design n’invente rien de plus dans cette suite.

Resident Evil 3 Remake

Votre périple sera l’occasion de visiter les égouts de Racoon, un hôpital, un labo souterrain, ou encore le fameux commissariat. Le modèle de ce dernier est exactement le même que dans le second opus, mais vous ne vous y éterniserez pas bien longtemps. Il est intéressant de remarquer que les actions que vous allez mener au sein du commissariat expliquent certains états de fait que vous avez constaté dans l’épisode avec Claire et Leon.

Le parallèle avec les différentes histoires est timide, et si vous ne connaissez pas l’épisode précédent, il sera alors difficile de comprendre certains clins d’œil à RE2 et RE1.

Bien que le passage dans les rues de la ville soit vraiment sympathique, on aurait pourtant souhaité pouvoir arpenter plus librement Racoon City, sans faire face inlassablement à un barrage de voitures accidentées.

Resident Evil 3 Remake

Ces différentes zones représentent aussi l’occasion d’étoffer le bestiaire de créatures hideuses. La variété des monstres qu’on affronte est en somme assez correcte. Nous ne les listerons pas ici pour ne pas vous retirer l’effet de surprise, mais sachez qu’une espèce de zombie est particulièrement coriace !

Les zombies standards sont aussi variés que dans l’épisode précédent. On retrouve des femmes ou des hommes, de différentes morphologies et ethnicités. Le sentiment d’affronter des zombies « jumeaux » tend à faiblir, sans totalement disparaître.

Le level design reste classique, sans doute un peu moins pêchu que dans RE2 à cause des phases d’énigmes moins nombreuses que dans l’épisode précédent.

Mis à part les documents à lire et les figurines Mr.Charlie, il y a peu d’objets à collectionner.

Resident Evil 3 Remake

Les documents, comme à leurs habitudes, servent énormément l’histoire, et nous aide à comprendre comment tout ceci a commencé. Ils offrent parfois des indices pour déverrouiller des casiers ou des coffres forts qui donnent certains bonus (munitions, accessoires pour ses armes, etc.).

Concernant la progression, on est tout de même en terrain connu avec un système de portes ou de mécanismes à déverrouiller, impliquant pas mal d’allers-retours. Le problème avec ce système d’aller-retour se situe dès l’instant où on récupère un objet clé. En effet, on le voit gros comme une maison qu’un événement va se produire sur notre chemin dès que nous récupérons un objet clé.

Autant cette mécanique était efficace et surprenante dans RE2, autant elle ne l’est plus vraiment dans cet épisode, car nous nous y sommes sans doute habitués. Pire encore, une icone de chargement qui s’affiche est le signe annonciateur d’un événement imminent, privant le joueur de certains jump scares.

Qu’à cela ne tienne, le titre reste tout de même assez prenant, car bien que l’on sache que quelque chose se prépare sur le coin de notre figure, on retient notre souffle jusqu’à savoir de quoi il s’agit. Peut-être le retour de Nemesis ?

Resident Evil 3 Remake

Depuis 1999, le Nemesis hante les pensées des joueurs. Cette créature est une arme biologique extrêmement puissante, et programmée pour tuer les membres du S.T.A.R.S. sans exception. Manque de bol, on en fait partie. Nemesis est un monstre tellement résistant que nous allons l’affronter en plusieurs étapes au cours de l’aventure. Il va tenter de nous poursuivre, mais il vous laissera relativement plus tranquille que Mister X dans RE2.

Néanmoins, Capcom a choisi de mettre au premier plan un autre antagoniste : Nikolai Zinoviev. Bien que ce personnage existait dans le jeu de 1999, il n’avait pas un aussi grand rôle que dans cette version de 2020.

Resident Evil 3 a toujours été un opus tourné vers l’action. Ce remake propose un meilleur rythme entre ses phases d’action stressantes et ses phases d’exploration. Cet équilibre n’est pas sans rappeler celui de Resident Evil 4 qui proposait autant de phases d’action que de moments d’exploration plus calmes.

Resident Evil 3 Remake

L’épisode 3 propose une bande-son souvent en retrait, mais elle sait faire monter le stress dès qu’il le faut ! Malheureusement, on ne retient pas grand-chose des musiques qui, finalement, se ressemblent beaucoup, au point de ne presque pas reconnaître de thème principal.

Les effets sonores sont en revanche d’excellente qualité, que ça soit pour les créatures ou les armes, c’est un sans-faute. De la même manière, les acteurs en charge du doublage français ont fait un travail remarquable !

Un autre point à souligner reste le rendu visuel qui, grâce au RE Engine, franchit encore une fois un nouveau pallié technique. Décidément, ce moteur fait des merveilles depuis RE7, Devil May Cry ou RE2. La plus grosse évolution se trouve dans la modélisation des personnages et des visages. Jill est criante de réalisme et fait passer énormément d’émotions grâce à des animations faciales réussies.

Resident Evil 3 tourne à 30 fps sur les consoles de base et passe à 60 fps sur la Pro et la X. Le RE Engine est certainement l’un des moteurs les plus optimisés sous Windows, de quoi réjouir les possesseurs des configurations les plus modestes.

Resident Evil 3 Remake

Le challenge apporté dans Resident Evil 3 est toujours au rendez-vous avec son mode hardcore. N’hésitez surtout pas à le sélectionner si vous aimez la difficulté. Le mode facile apporte peu d’intérêt, au point de presque nuire à l’expérience horrifique et stressante du jeu en proposant trop d’armes et de munitions dès le départ. Le mode normal est tout indiqué si vous souhaitez effectuer un premier parcours tout en profitant de l’histoire et de l’ambiance.

Le titre possède une durée de vie variable. Comptez entre 5 et 7 heures de jeu pour le terminer une première fois. Cependant, une fois le jeu bien avancé ou terminé, vous aurez acquis un certain nombre de crédits à dépenser dans la boutique, de quoi acheter de nouveaux équipements pour effectuer votre second parcours avec votre nouveau matos !

Les récompenses sont multiples, et certaines armes devraient faire plaisir aux « speed-runners », comme par exemple le fusil d’assaut ou le lance-roquette, tous deux sans limite de munitions. Sans parler du couteau à lame incandescente qui peut faire prendre feu les zombies !

À noter qu’aucune micro-transaction n’est intégrée à la boutique, mais nous y reviendrons plus tard lorsque nous aborderons Resident Evil Resistance, vendu avec RE3.

Resident Evil 3 Remake

Reste le sentiment que Capcom se contente du minimum. Les joueurs ont en effet remarqué l’absence de certains ennemis et de lieux emblématiques présents dans le jeu de 1999 !

En son temps, Resident Evil 3 avait tenté d’innover en proposant aux joueurs des choix scénaristiques. On est donc déçus de voir que cet aspect là a été retiré au lieu d’être développé. Il est vrai que la mise en scène de Resident Evil 3 doit être adaptée aux standards techniques et artistiques de la génération actuelle, mais pourquoi cela doit-il se faire au détriment de l’essence du jeu originel ?

Même si le scénario de ce remake demeure parfaitement cohérent du début à la fin, les scènes coupées représentent un contenu non-négligeable qui aurait pu faire du bien à une aventure trop courte. Les choix scénaristiques auraient pu apporter une raison supplémentaire aux joueurs de recommencer l’aventure pour faire des choix différents ! Quel dommage !

Resident Evil 3 Remake

La faible durée de vie se veut être compensée par l’ajout de Resident Evil Resistance, un mode multijoueur asymétrique indépendant de RE3.

Resistance oppose 1 joueur (le Mastermind), à 4 autre joueurs qui tentent de s’échapper des griffes du Mastermind et des locaux d’Umbrella. Le principe du jeu est comparable à des titres comme Evolve, Friday the 13th, ou bien le prochain Predator : Hunting Grounds.

Le Mastermind est, au choix : Alex Wesker, Ozwell Spencer, Annette Birkin ou Daniel Fabron. Chacun apporte des capacités différentes symbolisées par des cartes utilisables dès l’instant où vous avez les points requis. Vous gagnez des points si vous parvenez à faire subir des dégâts à l’un des 4 autres joueurs.

Resident Evil 3 Remake

Le Mastermind peut observer les joueurs captifs par l’intermédiaire des caméras de surveillance. Ainsi, il peut attendre la meilleure occasion pour défausser l’une de ses cartes et faire apparaître des monstres, des pièges qui immobilisent ou empoisonnent le groupe adverse. Il possède également une carte maîtresse pouvant faire apparaître un puissant allié tel que Mister X. Le Mastermind peut très bien prendre le contrôle d’un zombie ou de Mister X afin de tataner en direct la bande des 4 joueurs !

De l’autre côté, les 4 joueurs ont un temps limité pour trouver le moyen de s’échapper ! Choisissez parmi Becca, Martin, Valerie, January, Samuel et Tyron, qui ont chacun une capacité unique pour aider le groupe à s’en sortir. Cela peut être la mise en évidence d’un objet utile à l’objectif, ou bien la capacité de galvaniser le groupe pour accroître leurs attaques. À vous de composer le groupe idéal en fonction des habilités de chacun des personnages.

Resident Evil 3 Remake

Le groupe évolue dans une poignée niveaux différents tels qu’un laboratoire, ou en ville. Il doit atteindre une série d’objectifs. Une fois un objectif atteint, vous gagnez du temps supplémentaire pour trouver la sortie, ainsi que des points. Les points perçus servent à acheter de l’équipement, des munitions et du soin.

Resident Evil 3 Remake

Resident Evil Resistance est un jeu qui peut être amusant à faire avec ses amis, à l’instar de tous les autres jeux du genre. Reste à voir si Capcom alimentera son jeu en contenu, à travers des mises à jour gratuites ou des DLC. Enfin, sachez que contrairement à la boutique de RE3, Resistance dispose d’un magasin où l’on peut dépenser son argent réel pour débloquer des éléments du jeu plus rapidement.

croix petit Positif Points Positifs

  • Le moteur graphique repousse encore ses limites
  • Une ambiance prenante et stressante
  • Une VF et des effets sonores de bonne qualité
  • Une histoire captivante grâce à sa mise en scène
  • Bon équilibre entre l’action et l’exploration

croix petit Négatif Points Négatifs

  • Une aventure beaucoup trop courte
  • Des lieux et ennemis iconiques du jeu de 1999 sont absents
  • La possibilité de faire des choix scénaristiques a été retirée
  • Les jump scares deviennent trop prévisibles
  • Les musiques manquent de charisme

Resident Evil 3

Notre avis - 7

7

Bon

De retour à Racoon City, Resident Evil 3 nous ravit la rétine grâce à ses visuels et à un scénario revisité. En revanche, les libertés qui ont été prises dans la refonte du jeu de 1999 peuvent surprendre. Des passages importants de l'histoire sont absents, proposant alors une aventure assez courte. Cependant, l'ensemble reste captivant grâce à un bon équilibre entre l'action et l'exploration, et grâce à une ambiance et une mise en scène parfaites !

User Rating: 3.75 ( 1 votes)

Resident Evil 3
Plateforme : PC, Xbox One, PlayStation 4
Développeur : Capcom
Éditeur : Capcom

Genre : Survival horror
Sortie : 3 avril 2020
Testé à partir d’une version fournie par l’éditeur

A propos de GrandGTO

« Les jeux vidéo résultent d'un souhait naturel de faire faire aux ordinateurs des choses amusantes. » Nolan Bushnell

Regardez aussi

resident evil 3 remake ps4

Une date et un trailer pour Resident Evil 3 Remake

Resident Evil 3 officialisé avec une première bande-annonce. A voir aussi – Resident Evil 7 : …

error: Alert: Content is protected !!