Accueil / PC / [TEST] SOMA

[TEST] SOMA

soma_01

Frictional Games s’est dernièrement fait connaître avec la sortie d’Amnesia : The Dark Descent en 2010. Un jeu d’horreur à l’ambiance particulièrement oppressante et travaillée qui en aura effrayé beaucoup. Mais si on regarde leur portfolio, on peut constater qu’ils ont une longue relation avec le genre, depuis leurs débuts et la série des Penumbra.

Ils nous reviennent donc avec SOMA, toujours dans leur genre de prédilection mais cette fois-ci installé dans un univers SF de leur invention.

On commence le jeu calmement, en incarnant Simon Jarett, habitant de Toronto qui va consulter un médecin pour un scan cérébral expérimental qui devrait lui permettre de traiter une tumeur.

Tout à l’air de bien se passer jusqu’à ce qu’on se réveille 150 ans dans le futur dans une base sous-marine et aucune idée de comment on est arrivé là.

Ni d’ailleurs pourquoi tout à l’air détruit autour de nous et envahi par une substance noire tout droit sortie des pires influences de HR Giger…

soma_04

Au niveau gameplay, les fans d’Amnesia ne seront pas perdus. C’est tout pareil. On visite les lieux en vue subjective, en sursautant au moindre petit bruit dans une atmosphère qui nous garde constamment sur le qui-vive. Mais là où Amnesia nous offrait une histoire plutôt légère imposée sur une expérience à la limite essoufflante tant on reste les nerfs à vifs tout du long, ici on a plus de temps pour se poser et réfléchir sur les implications de nos actions. Le tout travaillé sur un scénario bien recherché.

Car l’objectif de Frictional Games est nettement différent. L’histoire prend régulièrement des tournants auxquels on s’attend peu et nous demande souvent de prendre des décisions qui n’auront jamais un caractère clairement bon ou mauvais. Au même titre qu’un Spec Ops : The Line, par exemple, si l’histoire est tout à fait linéaire et aucune de ces décisions n’en influencent vraiment le découlement, ce sont surtout leurs implications qui restent avec nous bien après que le générique de fin ait terminé de tourner.

soma_02

Là où malheureusement ils ont un peu échoué dans leur démarche c’est justement dans l’intégration du gameplay par rapport à l’histoire. Régulièrement on se retrouve confronté à des situations où il faut éviter des monstres pour débloquer tel ou tel puzzle et pouvoir continuer mais ces ennemis sont finalement assez mal présentés comme partie intégrante de l’univers développé dans le jeu. Les développeurs leur ont bien trouvé une raison d’être présents et ces séquences sont très bien réalisées et stressantes au possible mais ça ne les empêche pas d’avoir un goût de rajout par nécessité. Ce qui est d’autant plus dommage que leur design Gigeresque est très bien travaillé et dérangeant à souhait.

soma_07

A cela on pourrait ajouter des réactions de temps en temps ennuyantes de la part de Simon concernant sa situation et qui donnent parfois envie de lui mettre quelques claques mais c’est largement compensé par le jeu des acteurs (en VO sous-titrée) qui apportent beaucoup à l’immersion.

Sans parler du design général. On n’est bien sûr pas en présence d’un produit AAA avec un budget illimité à la The Order 1886. Mais il n’est pas moins en reste avec des décors sous-marins parfois impressionnants et des bâtiments et intérieurs au look à la fois clairement SF et tout autant crédible d’un point de vue utilitaire.

soma_03

Au final, malgré ses petits défauts, on sortira de l’aventure sur une fin poignante qui restera avec nous longtemps après. Que ce soit sur les élaborations bioéthiques qu’elle nous force à inspecter ou par le voyage grippant qu’elle nous a fait prendre aux travers de l’univers où elle s’est développée.

croix petit Positif Points Positifs

  • Un scénario en béton qui prend souvent aux tripes
  • L’immersion
  • L’atmosphère

croix petit Négatif Points Négatifs

  • Des séquences de cache-cache avec des monstres pas toujours bien intégrées avec le flot général de l’histoire
  • Modélisation des humains pas franchement convaincante

SOMA

Notre avis - 8

8

Très Bon

Une aventure prenante dans une atmosphère lourde et pleine d'implications à faire réfléchir.

User Rating: 3.65 ( 1 votes)

Test effectué sur la version PC commerciale du jeu.
Terminé à 100% en un peu plus de 14h.

SOMA
Plateforme : PC, PS4
Développeur : Frictional Games
Genre : horreur/aventure à la première personne
Sortie : 21 Septembre 2015
Langue : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien…

A propos de Neb

error: Alert: Content is protected !!