Accueil / Final Fantasy XIV / FFXIV : Extension Stormblood [TEST]

FFXIV : Extension Stormblood [TEST]

FFXIV_Stormblood

Après deux premières extensions réussies, Final Fantasy XIV remet le couvert 2 ans plus tard avec Stormblood.

A voir aussi – FFXIV : Notre avis sur l’édition collector de Stormblood

Dans Final Fantasy XIV, les équipes de Square Enix promettent d’envoyer tous les guerriers de la lumière au cœur d’une tempête de sang.

Ce MMORPG à abonnement ne cesse de se faire une place dans ce milieu où les places sont chères. Jouable sur PS3 puis PS4, c’est une vraie réussite à la manette pour un style de jeu taillé normalement pour la plateforme PC. Les débuts de la série du réalisateur et producteur Naoki Yoshida ont été très compliqués. Sortie en 2010 sous le nom de Final Fantasy XIV online, très peu de monde aurait pu parier sur une suite aussi réussie que celle que l’on connait aujourd’hui. La première extension A Realm Reborn a su remonter la pente tandis que Heavensward, sorti il y a 2 ans, n’a fait que confirmer cette réussite.

FFXIV - stormblood fe 3

Après avoir longtemps lutté aux côtés des dragons dans l’extension précédente, nos guerriers de la lumière se retrouvent dans une contrée lointaine avec pour mission de libérer Ala Mhigo du terrible empire Garlemald. Votre aventure consistera à rassembler les différents peuples d’Eorzéa afin de soulever une rébellion contre un ennemi commun : Zenos yae Galvus.

FFXIV - Zenos
Zenos yae Galvus – Une grande classe

Ce général de la 12e Légion et fils de l’actuel empereur est craint de tous. Sans aucune pitié, il sème le chaos et n’a qu’un seul objectif : trouver un adversaire à sa taille. Très vite, notre héros de la lumière se frottera à ce nouvel adversaire et n’aura de cesse de croiser son chemin, menant à des combats épiques lors de l’épopée.

Énormément de cinématiques sont présentes tout au long de l’aventure, la trame principale devient très vite attachante et l’on meurt d’envie de connaître la suite.

Malheureusement, ce MMO n’échappe pas à la règle des quêtes “facteur” nous demandant de nombreuses tâches sans intérêt auxquelles il est difficile de s’intéresser (traire une chèvre, arroser les plantes…). Très vite, les quêtes s’accumulent de toutes parts dans les nouveaux décors de cette extension. Il est vrai que c’est un moyen de monter assez vite son personnage, car il est possible d’atteindre le niveau 70 uniquement grâce aux quêtes et donjons d’épopée, oublions le farm de mandats et autres… Mais le temps passé à faire des quêtes entre chaque donjon peut paraître long.

FFXIV - Kugane
Kugane – La plus grande ville de cette extension est densément peuplée et offre un cadre magnifique.

Les différents mondes dans lesquels nous évoluons tout au long de Stormblood sont une véritable réussite, très exotiques mais surtout très grands, c’est un régal pour les yeux. Que ce soit au bord d’une plage, sur un volcan ou même sous l’eau, les décors sont variés. Il en devient même difficile de naviguer sans les montures volantes dû à leur taille imposante. A noter Kugane, une importante cité commerçante du pays insulaire de Hingashi dans laquelle il sera possible de se balader sans temps de chargement et où il y a eu une réelle envie de rendre cette ville vivante, avec par exemple des PnJ vaquant à leurs occupations, cela rend la ville vraiment agréable et beaucoup moins froide que la cité d’Ishgard dans Heavensward.

FFXIV - Susano
Susano – Dieu des Kojins

Comme à chaque extension, de nouvelles tribus font leur apparition et chacune vénère un dieu. Les kojins ressemblent à des tortues ninja vivant dans les eaux de la mer de rubis, ils n’hésiteront pas à invoquer Susano. Tandis que les Anantas sont mi-humains, mi-serpents et n’ont qu’une seule déesse répondant au doux nom de Lakshmi. Les deux primordiaux offrent des combats splendides et les équipes de Final Fantasy XIV n’auront de cesse de renouveler avec brio les nouveaux défis proposés.

Les donjons instanciés sont toujours aussi plaisant à découvrir avec de nouveaux décors, monstres et boss. La difficulté semble être un peu élevée aux premiers abords avec des mécaniques intéressantes sur l’ensemble des instances. Et des instances avec une difficulté encore plus importante sont prévues, un peu comme le mode extrême des défis aujourd’hui. Il y en a pour tous les goûts, les équipes du jeu font le maximum pour toucher un large public.

L’outil de mission s’enrichit de jour en jour afin de faciliter le temps d’attente pour permettre aux nouveaux joueurs de venir prendre part à l’aventure. La recherche d’équipe est devenue inter-mondes, ce qui signifie que tous les serveurs EU sont réunis pour rassembler le plus de monde ayant pour objectif de pouvoir lancer un maximum de missions. Hélas, pour les classes de DPS le problème reste le même, le temps d’attente peut dépasser les 30 minutes, ce qui devient rapidement frustrant pour les joueurs bloqués à cause d’une mission qui ne se lance pas et qui du coup sont incapables de continuer l’épopée. Autant dire qu’il faudra rapidement vous trouver des alliés en Eorzéa pour profiter pleinement du jeu.

FFXIV-16
Nouvelle action du Paladin, ça ne passe pas inaperçu.

Alors autant le dire tout de suite, les Jobs ont totalement été remaniés. Certaines actions ont été modifiées, d’autres ont été ajoutées et pour finir certaines sont supprimées. C’est une vraie prise de risque de la part de Naoki Yoshida de remanier complètement le gameplay et de transformer les habitudes des joueurs de la première heure. Mais c’est un pari réussi ! Les classes ont complètement changé et un vent de fraîcheur apparaît sur nos écrans. Les rôles ont des animations beaucoup plus imposantes, par exemple l’invocateur peut désormais invoquer un mini-bahamut et le ninja a le droit à une grenouille. La plupart des Jobs sont devenus plus agressifs et ont laissé les actions inutiles au placard. Beaucoup de nouveaux sorts sont désormais des actions de soutien, cela permet une plus grande cohésion entre les rôles, ce qui manquait cruellement dans le passé. Maintenant il est intéressant d’utiliser certains Jobs avec d’autres afin de former une équipe plus complète avant un combat.

FFXIV - live letter
Voici l’outil devenu indispensable désormais. Et personnalisé s’il vous plaît !

Les jauges de Jobs sont l’une des plus grandes nouveautés de cette extension, elles font désormais partie intégrante de votre roulement d’attaque. Cette nouvelle forme de gameplay renouvelle vraiment la série, permettant une indication plus simple sur votre roulement, un style de confort pour les yeux.

Deux nouveaux Jobs ont rejoint les rangs, le mage rouge et le samouraï. Un DPS distance pour l’un et un DPS corps à corps pour l’autre. Ces rôles mérite d’être essayé, ils apportent tous les deux une nouvelle façon de jouer. Le Mage rouge étant un DPS hybride, il est possible d’attaquer à distance par la magie mais certaines actions vous demanderont d’attaquer à la rapière. Le Samouraï attaque uniquement au katana mais possède des attaques très puissantes demandant un long temps de cast.

Autre nouveauté de cette extension, la possibilité de nager et de plonger dans les nouvelles eaux de Stormblood. Cette action permet d’offrir une grande sensation de liberté, aucun mur invisible ne vient nous couper la route. La vitesse est adaptée et il devient vite plaisant de réaliser les nombreuses quêtes proposées sous l’eau. Un petit temps de chargement est obligatoire afin de passer de la nage à la plongée, mais rien de bien méchant, ce changement est très rapide.

FFXIV - test
Nager et plonger par exemple ?

L’arrêt de la PS3 aura permis aux équipes de Square Enix d’avoir plus de liberté sur les possibilités des nouvelles zones. Cela se voit lorsqu’on regarde la taille des nouvelles zones et celle des fonds marin, ou encore le nombre de détails sur les nouveaux mondes, comme la ville de Kugane et ces nombreux PnJ venant donner vie à cette ville. L’inventaire et l’arsenal ont également pu être augmentés en terme de place disponible, un vrai soulagement.

FFXIV - Test
Les chefs de grande compagnie réunis

Le contenu disponible est vraiment important et promet des heures et des heures de jeu. Une fois niveau 70, le jeu n’a pas dit son dernier mot. Des quêtes (encore) sont disponibles seulement à ce niveau ainsi que des donjons et défis en version extrême.

Durant les semaines à venir, beaucoup de nouveautés seront ajoutées, comme le raid Oméga et sa version savage, ou les nouveaux mémoquartz qui permettront de débloquer des nouvelles pièces d’équipement.

croix petit Positif Points Positifs

  • Nouveau gameplay
  • L’histoire et son univers
  • Les environnements sont vastes et magnifiques
  • Le contenu
  • Les nouveaux Jobs
  • Nager / Plonger

croix petit Négatif Points négatifs

  • Trop de quêtes sans intérêt
  • Temps d’attente pour les DPS

Après deux premières extensions réussies, Final Fantasy XIV remet le couvert 2 ans plus tard avec Stormblood. A voir aussi - FFXIV : Notre avis sur l’édition collector de Stormblood Dans Final Fantasy XIV, les équipes de Square Enix promettent d'envoyer tous les…

FF XIV Stormblood

Notre avis - 8.5

8.5

Très bon

Final Fantasy XIV avait véritablement besoin d'un vent de fraîcheur et Stormblood arrive à temps. Les quelques prises de risque choisies sont une vraie réussite. Cette extension séduit les anciens aventuriers comme les nouveaux. Longue vie à sa majesté FFXIV !

User Rating: 4.65 ( 1 votes)
9

Final Fantasy XIV
Sortie : 20 Juin 2017
Plateformes : PS4, PC
Développeur/ Editeur: Square Enix

Genre : MMORPG

Retrouvez toutes nos infos sur Final Fantasy XIV ici.

FFXIV - Fb

Regardez aussi

FFXIV - collector

FFXIV : Notre avis sur l’édition collector de Stormblood

Stormblood : On épluche l’édition collector de la nouvelle extension de Final Fantasy XIV. A ...