Accueil / PC / The Technomancer [TEST]

The Technomancer [TEST]

The Technomancer

The Technomancer : Retour sur Mars

A lire également : The Technomancer présente ses compagnons en vidéo

Après Bound by flame, Spiders est de retour sur la génération actuelle de machine avec The Technomancer, un action RPG qui s’inspire largement de l’univers et du gameplay d’un précèdent titre du studio : Mars War Logs.

Si The Technomancer n’est pas une suite directe de War Logs, l’aventure se déroule aussi sur la planète rouge avec laquelle les derniers contacts terriens remontent à Mathusalem.

La populace martienne a été abandonnée il y a tellement longtemps que la Terre est devenue une légende urbaine et que le moindre bibelot d’origine terrestre est considéré comme sacré.

The Technomancer

Mars est rarement dépeint comme un astre accueillant dans les œuvres de science-fiction, c’est aussi le cas ici avec un climat des plus hostiles et des luttes inter-factions exacerbées par le manque d’eau.

Pour ne rien arranger, les radiations solaires ont transformé une partie des anciens colons en mutants. Les pauvres bougres souffrent non seulement de coups de soleil carabinés mais sont aussi exploités en tant qu’esclaves par les puissantes corporations en place.

C’est dans ce contexte un chouilla tendu que le joueur incarne Zacharia, un brillant disciple technomant sur le point de terminer sa formation. Les technomants sont des individus capables de créer et de maîtriser des puissants courants électriques à travers leur corps. Ces talents sont utilisés principalement en combat, ils occupent donc une place privilégiée dans l’armée.

The Technomancer

On débute l’aventure dans le baraquement des Technomants dans lequel on définira l’allure de notre personnage pour ensuite subir quelques entraînements, histoire de prendre en main les bases du jeu. Ça sera l’occasion de gagner nos premiers points d’xp et d’investir dans l’une des 3 postures de combat.

On retrouve le guerrier avec un bâton à deux mains permettant d’infliger des dégâts de zone, le voleur avec sa dague et son pistolet et enfin le tank équipé d’un bouclier et d’une  masse.

Il y a également un quatrième arbre de talent avec La Technomancie qui représente en quelque sorte l’aspect “magique” de votre personnage qui se combine bien avec l’une des 3 précédentes spécialités.

Chacun de ces arbres propose des talents passifs et de nouvelles habilités. Vous pouvez par exemple infuser votre arme d’électricité ou bénéficier de bonus d’interruption, très utile pour stopper net les attaques de vos ennemis.

Si certains de vos adversaires sont équipés d’armes à feu, vous passerez la majorité de vos combats au corps à corps. Seul le voleur peut se munir d’un pistolet, mais il n’inflige que peu de dégâts, il est davantage utilisé pour contrôler ou empoisonner les cibles.

The Technomancer
Favoriser les chances d’interruption permet de rester dans la mêlée plus longtemps.

Spiders n’a clairement pas lésiné concernant les options de personnalisation de note avatar, libre à vous de dépenser vos points de compétence où vous le voulez mais prenez le temps de réfléchir avant de faire votre choix car vous ne pourrez pas tout débloquer au terme de l’aventure.

The Technomancer
Le bâton permet d’infliger de gros dégâts de zone

Les combats rappellent ceux de The Witcher 3 avec un ciblage semi-automatique. Les premières rencontres sont souvent douloureuses et peuvent se révéler frustrantes, même dans le mode de difficulté Normal les ennemis vous mettent au tapis en quelques coups seulement. Il est constamment nécessaire de rester en alerte et de guetter le bon moment pour déclencher une roulade, heureusement Zach est très réactif et il est possible d’annuler l’animation d’une attaque en cours pour effectuer une esquive.

Il est conseillé d’utiliser tous les moyens à votre disposition comme les pièges ou les attaques furtives pour s’en sortir. Après quelques heures de jeu et de nouvelles habilités en poche, on peut tout de même se permettre de jouer plus dangereusement au milieu de la mêlée.

Une fois le système de combat dompté, les affrontements sont plutôt plaisants à voir avec des animations et des effets en slow-motion sympas, malgré quelques soucis de caméra lorsque l’action se déroule dans des espaces exigus.

The Technomancer

Pour l’accompagner dans ses combats, Zach pourra être épaulé de 2 compagnons. Le casting offre une demi-douzaine de personnages allant du mutant super balaise à la bimbo de service. Si leur charisme ne leur fera pas battre des records de popularité, la faute à une mise en scène sommaire et à une écriture pas toujours inspirée, ils ont au moins le mérite de ne pas être manichéens.

C’est d’ailleurs une qualité que l’on retrouve dans l’ensemble du jeu, la plupart des personnages et l’histoire ont quelque chose d’intrigant qui donne réellement envie d’en savoir davantage sur l’univers.

D’autant plus que le système de dialogue vous demandera parfois de faire des choix cornéliens. Comme dans cette mission où vous serez amené à traquer des déserteurs avec pour ordre de les éliminer. Vous aurez alors la possibilité de les épargner et de subir des répercussions de votre hiérarchie ou de mener à bien la mission ce qui provoquera le départ de l’un de vos compagnons.

On retrouve donc pas mal d’éléments de Mass Effect : un univers riche et crédible, des équipiers avec lesquels il sera possible de nouer des relations plus ou moins intimes et même un “Rover” qui rappellera fortement le Mako ! Malheureusement on ne pourra pas le contrôler directement, il servira simplement de relais entre les différentes zones semi-ouvertes du monde.

The Technomancer
Ho mon Mako ohoh ! C’est le plus beau des Makooo !

Le titre propose une dizaine de destinations. Ce n’est pas énorme mais la densité de quêtes fait qu’il y a au final pas mal de choses à faire.

Par contre, soyez prévenus, il faut aimer la marche à pied car vous devrez faire de nombreux allers-retours dans des endroits vus revus et re-revus .

Cela peut être lassant à la longue car les spawn d’ennemis ne changent jamais. Trop de combats tue le combat, d’autant plus que les ennemis ont tendance à être de véritables sacs à PV.

Une fonction de voyage rapide aurait grandement limité cette sensation de refaire encore et toujours les mêmes parcours.

The Technomancer
A la fin du jeu vous aurez tellement sillonné Ophir que vous pourrez écrire un guide Michelin

Visuellement le jeu nage entre deux eaux, on n’est clairement pas en présence d’un triple A avec des animations faciales datées et des NPC peu détaillés mais le titre de Spiders n’est pas dénué de charme pour autant. Avec notamment Ophir, une citée entièrement bétonnée offrant de jolis jeux de lumière, ou Noctis qui rappelle la chaleur des architectures des villes orientales.

On aurait d’ailleurs aimé la possibilité de mettre un repère sur la carte car la navigation dans les level design labyrinthiques des villes n’est pas toujours des plus simples.

The Technomancer
Malheureusement les GPS ne fonctionnent pas sur Mars

Côté audio, on a la bonne surprise de retrouver les compositions sonores d’Olivier Derivière qui collent parfaitement à l’ambiance martienne du titre.

Les doublages par contre sont inégaux, certains acteurs sonnent très juste tandis que d’autres semblent être sous Prozac. On peut d’ailleurs déplorer l’absence de version française, dommage.

Comme dans Bound by flame, The Technomancer propose un système d’artisanat bien complet. Alors que vous obtiendrez la plupart de vos équipements avec les loots ou les marchants, c’est bien via le crafting que vous pourrez améliorer votre équipement. Vous pourrez alors leur adjoindre des mods boostant la résistance de vos armures ou les capacités de vos armes.

The Technomancer
Complet, simple, le système de craft est très réussi

Un dernier mot sur la durée de vie qui s’étend sur une vingtaine d’heures pour boucler l’histoire principale et environ le double pour terminer l’ensemble des quêtes. Je vous conseille d’ailleurs de sauvegarder très régulièrement pour éviter la crise de nerf. Certaines quêtes bogués peuvent bloquer votre progression… J’ai personnellement eu la désagréable surprise d’en faire les frais en perdant 7 heures de jeu à cause d’un personnage qui refusait de venir dans mon groupe sans aucune raison apparente, plutôt frustrant.

croix petit Positif  Points Positifs :

  • Histoire et univers intéressants
  • L’artisanat complet
  • Les choix qui impactent l’aventure
  • La bande sonore convaincante
  • Un système de combat réactif…

croix petit Négatif  Points Négatifs :

  • …mais qui se révèle parfois frustrant
  • Les allers-retours usants
  • Mise en scène très basique
  • Visuellement inégal
  • Quelques bugs bloquant la progression

The Technomancer : Retour sur Mars A lire également : The Technomancer présente ses compagnons en vidéo Après Bound by flame, Spiders est de retour sur la génération actuelle de machine avec The Technomancer, un action RPG qui s’inspire largement de l’univers et…

The Technomancer

Notre avis - 7

7

Bon

The Technomancer est probablement le meilleur jeu de Spiders. Le titre regorge de qualités : un univers mature et cohérent, un système de combat en progression et un contenu consistant. Malheureusement la pauvreté de la mise en scène et les allers-retours incessants sabotent le réel potentiel du titre.

User Rating: 3.02 ( 5 votes)
7

The Technomancer
Plateformes : PS4, Xbox One, PC
Développeur : Spiders
Genre : Action-RPG
Éditeur : Focus Home Interactive
Sortie : 28 Juin 2016

Test réalisé sur PS4 à partir d’une copie fournie par l’éditeur (version 1.02).

Regardez aussi

The Technomancer : 13 minutes de gameplay

The Technomancer affiche publiquement son gameplay pour la première fois A lire aussi : Spiders annonce ...